mardi 31 mai 2016

Trophée de c.o. de Sain-Quentin, début demain soir

C'est demain mercredi que débute dans la chaleur habituelle de juin le trophée de course d'orientation de Saint-Quentin en Yvelines.
RAPPEL: tous les mercredis de juin rendez-vous dans un lieu différent à 18 heures pour une c.o. rapide et sympa. Première course à Gif sur Yvette.



Cross de la Gendarmerie, bons résultats pour Dominique et Denis

Belles perfs de nos champions au cross de la Gendarmerie à Margon.
Ils ont pu rencontrer Laure de la Raudière, députée, qui a couru en un peu plus de 40 minutes. Jolie perf !

Résultats (8,8 km). Dominique 39'10 ... Laure 40'30... Denis 42' ... Manuel 50'... Françoise 54'



lundi 30 mai 2016

Belle course de Dominique, Denis et Françoise sur le cross de la Gendarmerie


C'est sur un parcours plat, mais pas que..., que nos Maratouristes Denis et Dominique ont pris part au cross de Margon, cross de la gendarmerie. Ils étaient accompagnés de Françoise et de Manu leur ami.


dimanche 29 mai 2016

Fredd et Sophie finishers de la Maxi-Race XL en deux jours

Belle seconde journée pour nos amis Chartrains.
Fredd se classe 91ème avec une arrivée à 13h16. Sophie est 143ème, arrivée à 14h23. 172 coureurs ont été classés.

Au classement général sur les deux courses, Fredd est 95ème en 14h20´ alors que Sophie est 147ème en 16h40' sur 172 classés et 205 partants.
Bravo à eux deux. Bonne récup' !

Maxi-Race: c'est bientôt l'arrivée

À Menthon Saint-Bernard (km24,2 et 1300 m+), Fredd est passé 96ème et il y resté de 10h27 à 10h43.
Peu après, Sophie est passée 145ème avec une courte pause de 11h13 à 11h16.
Il reste une bonne quinzaine de kilomètres avec 800 m+.

Maxi-race: c'est reparti pour Fredd et Sophie

C'est de Doussard que nos amis sont repartis ce matin.
Au premier co trôle sur, les chalets d'Aulps, Fredd est passé 81ème à 8h49 (km 10,3 et 1044 m+) et Sophie 165ème à 9h12. 
Il faudra ensuite additionner le temps des deux étapes pour connaître le classement final.
Aujourd'hui, bien moins chaud, quelques gouttes et de toutes façons très couvert et les sommets dans les nuages.


samedi 28 mai 2016

Maxi-Race: un petit mot de Fredd après la première étape

Salut les amis.
Merci de nous suivre.
Effectivement c'est un beau parcours et souvent technique . Fait marquant, Sophie a sauvé un faon d'une mort certaine et l'a porté jusqu'en haut du Semnoz. Vous aurez des photos la semaine prochaine.
A priori le plus dur est pour demain avec des descentes très techniques voir dangereuses. Nous irons donc piano piano pour finir sans bobos.
 Bisouxxxx
Fredd et Sophie.


Maxi-race: belle première étape pour Fredd et Sophie

Fredd se classe finalement 114ème de cette première étape en 7h49'32. Il a fait une course sage gagnant constamment des places, 154ème, 147ème, 143ème, 137ème puis 114ème aux différents contrôles. Il s'est ménagé avant l'étape de demain.
Sophie se classe pour sa part 180ème en 9h02' après voir elle aussi bien progressé pendant les 43 km.
198 coureurs sur 208 partants ont été classés.
Rendez-vous demain pour l'étape 2.

Maxi Race: belle progression pour Fredd et Sophie

Au second contrôle, à Touvière (km 22,7 et 1443 m+ depuis le départ), Fredd est 147ème en 3h58. 
Sophie est passée 188ème en 4h28.
Il leur reste une vingtaine de bornes avant l'arrivée de cette première étape.

Maxi Race en deux jours, bon départ pour nos amis Sophie et Fredd

Au premier contrôle, au sommet du Semnoz (17,9 km de course, 1432 m+), Fredd est passé 154ème (47 V1H) en 3h26 et Sophie 195ème (15V1F) en 3h43. On a dénombré 209 coureurs au départ ce matin à 3h45.
L'étape de ce samedi arrive à Doussard et fait 43,6 km et 2547 m+.

À 8 heures, il faisait déjà 18° en Savoie avec des nuages orageux menaçants. Les conditions doivent être les mêmes en Haute-Savoie autour du lac d'Annecy. Nos amis ne doivent pas avoir froid !

Maxi-race en 2 jours, une belle épreuve ce week-end pour Sophie et Fredd




Un départ samedi matin à 3h40 pour 43,5 km puis un autre dimanche à 6h30 pour 42 bornes, voilà un super week-end en perspective pour nos Maratouristes Chartrains. Avec à chaque fois plus de 2500 m+.

vendredi 27 mai 2016

Week-end des Maratouristes à Carolles: les horaires des marées


Voici des infos importantes avant ce rassemblement des Maratouristes à Carolles dans la Manche.
Le soir de notre arrivée, les bains de minuit se feront avec marée haute. Pas besoin de faire des kilomètres sur la plage pour aller dans l'eau...

Dominique et Denis en course ce matin sur le cross de la gendarmerie à Margon


Ce vendredi matin, la caille et le lapin seront en course sur le cross de la gendarmerie organisé autour du plan d'eau de Margon.
Ils seront aux côtés de Françoise au départ. Tous les trois porteront les couleurs des Pompes Funèbres de Nogent-le-Rotrou. 
Un parcours de 8,8 km est au menu de la course.

jeudi 26 mai 2016

Week-end des Maratouristes dans la Manche: faute de moules-frites, on aura une paélla géante

http://www.normandie-actu.fr/normandie-vers-une-penurie-de-moules-les-pecheurs-inquiets_196871/


Initialement, nous avions prévu Moules-frites, avec les délicieuses moules de Barfleur, pour samedi soir. Mais les moules connaissent des soucis dans la Manche (voir l'article de NORMANDIE ACTUS). Pas de problème, Martine a trouvé la solution de la paélla achetée sur le marché de Granville.

Trail de Bonnelles, le compte-rendu de Fredd


Bonjour les Maratouristes,
Comme vous le savez, je souffre de nausées qui, une course sur deux, m’obligent à abandonner.
Après avoir essayé toutes les solutions respiratoires, nutritives, médicamenteuses, de gestions de l’efforts, d’hydratation…vendredi dernier j’ai consulté un hypnotiseur.


Dimanche, j’ai donc participé au trail à Bonnelles dans les Yvelines Avec 39 kms et presque 800 de D+ dans la vallée de Chevreuse
pour vérifier l’efficacité de ce nouveau traitement.


Et bien c’est un succès, même si je n’ai pas trop essayé de forcer, j’ai profité de certaines difficultés pour me mettre dans le rouge. Résultat : AUCUNE ENVIE DE VOMIR.




Je finis donc frais et en forme à la 43 places sur 232 participants et 188 arrivants.


Le parcours était très varié. Il ne fallait pas se fier aux 10 premiers kilomètres assez roulant et ne présentant que quelques bosses comme difficultés.  Les choses se corsent ensuite. Adieu les allées forestières dignes d’une avenue Parisienne et bonjour les single trak à travers bois, la boue collante longeant des petits cours d’eau (attention à ne pas tomber car nos amies les orties étaient de sortie) et les montées entre 15 et 20%.
Au bilan, il y a de quoi s’amuser sur ce parcours et surtout de profiter de paysage varié et de bénévoles pleins de bonne humeur et de joie malgré une pluie importante et froide.

Week-end prochain, c’est la Maxi race en deux jours avec Sophie. J’ai hâte d’y être pour challenger encore une fois mon traitement.
A plusxsxsxsxsxsxs

Fredd

mercredi 25 mai 2016

Week-end des Maratouristes, randos et footings sont OK

La commission technique et sportive de l'association a préparé ce week-end la sortie d'oxygénation des 11 et 12 juin prochains.
Tout est prêt ou presque. Le parcours du footing et de la randonnée du dimanche matin ont été testés. Parfaits ! Vous n'avez qu'à apporter vos baskets ou chaussures de marche.

dimanche il faisait beau sur le sentier des douaniers de Carolles 
Des bourrins mais aussi des chevaux sur les sentiers normands
vous passerez là le 12 juin
celle-là aussi, vous la grimperez le 12 juin, elle est raide. N'est-ce pas Florence et Didier ?

mardi 24 mai 2016

Trophée de c.o. de Saint-Quentin en YVELINES, 1ère étape mercredi 1er juin

http://www.tropheesqy.org

L'été arrive avec le mois de juin qui nous offre tous les ans son trophée de course d'orientation de Saint-Quentin en YVELINES. Trois club, le GO 78 (celui de Didier), le COLE 91 et l'ASMB 78, co-organisent l'épreuve qui accueille tous les mercredis soir plus d'une centaine d'orienteurs.
La première étape aura lieu mercredi 1er juin à Gif-sur-Yvette. Les suivantes se dérouleront les mercredis 8, 15, 22 et 29 juin.
Plusieurs Maratouristes ont déjà pris par à ce trophée. Qui ira cette année ?





lundi 23 mai 2016

Vous pouvez rouler , vous ?

Les Maratouristes ont eu chaud. Ce week-end, la commission "fêtes, évènements, soirées et plus si affinités" s'est déplacée dans la Manche pour préparer le week-end des Maratouristes des 10, 11 et 12 juin prochains. Florence, Danye, Martine, Didier, Henri et Philippe ont bien travaillé.
Tout s'est bien passé question carburant. Heureusement, car aujourd'hui, ce n'est pas la même chanson.


Franco nous propose une sortie à Paris

http://www.rencontre-au-sommet.com



samedi 21 mai 2016

Ultra-montée du Salève, le film de Lionel

https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=wfenX0yCTMs

Notre ami Lionel, du team Raid Dingues, a pris part à l'Ultra-montée du Salève. Il fait un bon classement alors qu'il a filmé et donnait l'impression de se promener.
Allez voir son film, c'est sympa. On y voit Mickey et Philippe.

vendredi 20 mai 2016

L'ESPAD O'tour aura bien lieu

Après bien des difficultés, notre ami Hugo va pouvoir organiser son ESPAD O'tour, une série de trois c.o. samedi et dimanche prochains. 
Il y a quelques jours, il était question de tout annuler, la préfecture demandant un véhicule en ouverture de la course et un autre en fermeture ainsi qu'un balisage au sol de la course !!! Pas mal pour une course d'orientation......
Heureusement, Hugo a bien bossé et tout semble s'arranger.
Pascal, en récup' des Allobroges, est inscrit sur la trilogie des 3 c.o.. Quels Maratouristes l'accompagneront ?



 




Trail des Allobroges, le compte-rendu de Philippe

LE DERNIER POUR UNE PREMIÈRE

au départ les trois Maratouristes
Les mêmes avec Tony membre de l'organisation de l'Ut4M
Après six Opinels au Grand Raid 73, j'ai eu envie de changer et d'aller voir le trail des Allobroges déjà fait par Henri. Surtout qu'il était placé le week-end de Pentecôte contrairement au GR73 qui aurait encore imposé un week-end speed.
Voyage cool et sympa avec Pascal et Danye. Arrivée dans l'après-midi, visite chez le charcutier local, retrait des dossards, rencontre avec Tony un des organisateurs de l'Ut4M, retrouvailles avec Mickey et son fan-club, Margot et Corinne.
Un peu de soleil dans le ciel, de la neige et de la boue sur le sol sont prévus pour la course.
Départ 5 heures. Il fait frais et c'est parti par 5 km assez roulant plutôt descendant. Puis la première bosse arrive, genre "dré dan'l pentu" ! Pascal est juste devant moi. Mais je m'arrête enlever une couche. 
Forcément, c'est raide, on a des jambes alors le dénivelé passe vite. Arrive la première descente, c'est Holliday on Ice... Glissante, plein de coureurs tombent devant, derrière, cela me fait encore ralentir. Ça dure un moment. Arrive une nouvelle montée, régulière, moins raide. J'ai un bon rythme. Presque en-haut, j'aperçois Pascal sur qui je reviens.

la montée sur le belvédère d'Hermonne le long du chemin de croix. Au fond dans la lumière, Pascal.
Il m'attend au sommet près d'une chapelle où le panorama est magnifique sur le lac Léman et tout le Chablais. On fait des photos, le ciel est gris mais pas menaçant.





Inévitablement, Pascal me lâche dans la descente. Pas de souci, je continue à mon rythme et j'arrive 4 minutes après lui au premier ravito (km20) près du terrain de foot de Reyvroz On repart ensemble pour la partie la plus périlleuse, la traversée du Brévon, glissante, rocheuse, raide, dangereuse, pas facile... Une descente et une remontée pas très longues mais usantes.

au ravito de Reyvroz avec Pascal
Reyvroz c'est là-bas. On en vient après être descendu bien bas traverser le Brévon
La longue montée qui suit est agréable. Je vois Pascal au-dessus, je ne cherche pas à le rejoindre.

 La suite est assez sauvage, dans la neige, jusqu'à une crête. Le soleil arrive avec moi en-haut. Joli panorama. Quelques hectomètres sur un plateau découvert et arrive la plongée vers le ravito du km28. Au moment où j'allais m'élancer dans le raidard, une fusée, le leader du 38 km, me passe. Le temps de dire ouf et il est en bas du mur ! Impressionnant. Je le suis (moins vite) et après un gros kilo sur une route forestière, me voilà au ravito de Buchille. Il est 10h54 (barrière horaire à midi). Pascal est là depuis 8 minutes avec Danye. Il a froid et il repart. Je me restaure.

au chalet de Buchille

Danye m'annonce 2° au thermomètre de la voiture. Il est 10h55. Brrrr, pas chaud !
Puis je repars sur 1 km de route en descente avant de mieux remonter. Je sais qu'il y a 11 km avant la prochaine barrière de 15 heures. J'ai 3h45 devant moi, ça va aller même si je sais que montées et descentes vont se succéder.






Il y a 1100 m+ à se taper. On traverse les premiers névés. Arrive un col où une joyeuse bande de bénévoles font tinter leurs clarines et me servent un verre de rosé. Pas raisonnable ou pas, je le bois.


Les paysages superbes se suivent, les photos aussi avec de magnifiques vallons enneigés perdus. Belle remontée le long d'un torrent avec une succession incroyable de cascades. Descente roulante sur une route forestière et grimpette vers un joli plateau couvert de rochers.



Là, longue descente vertigineuse, ça bouchonne par endroits mais on arrive sur une longue route forestière qui mène en faux-plat montant au col avant le lac du Vallon (ravito barrière de 15 h).





Ce superbe lac bleu-vert où j'ai bien failli noyer mes espoirs de devenir finisher. Je profite de cette montée en marche tonique pour discuter avec un randonneur Suisse qui me pose plein de questions sur le trail en général et les Allobroges en particulier. Puis je file tranquille vers le ravito où j'arrive à 13h44, vingt-cinq minutes derrière Pascal. Je mange, je bois, j'en remets dans le camel-bag.

bien remplir son camel bag avant les 20 derniers km

du soleil mais j'ai remis le petit coupe-vent du Vulcain car la petite bise souffle


 Et c'est reparti, j'ai pile 3 heures pour arriver à la dernière barrière horaire à 10 km. Ça va aller car j'ai mis 2h50 pour les 11 derniers. Je rattrape un coureur. Je décide de le suivre, erreur que j'ai failli payer très cher. On avance bien en trottinant, on fait le tour du lac, on discute et .... on rate un balisage pour tourner à droite près d'une chapelle. On continue au bord du lac et le sentier continue en montant vers la droite. Je savais que c'était la direction, je ne me pose pas de questions. Alors que j'évoquais mes souvenirs des premiers cross du Mont Blanc, une étincelle.... "depuis quand n'a-t-on pas vu de rubalise ?" Aie, on cherche et on décide de redescendre, 190 m+ j'ai vérifié. On revient jusqu'à la chapelle et  l'embranchement raté. Environ 35 minutes perdues !
J'aime autant vous dire qu'on était énervé. Ça m'en mets un gros coup sur la tête. Pire sur celle de mon collègue qui, abattu, jette l'éponge et retourne abandonner malgré mes encouragements au ravito du lac.





Les 600 m+ qui suivent ne se font pas sereinement, un peu trop vite sûrement mais je crains la barrière désormais. Puis arrive le vallon juste avant le sommet. Les bénévoles nous encouragent. Je crois qu'on est en-haut. Pas du tout il faut continuer à grimper sur la crête 150 m+. "Puis vous plongez vers l'arrivée. Il y aura juste une petite bosse facile" avaient dit les bénévoles. Les blagueurs ! C'est 200 m+ qu'il faut grimper avant d'avoir le droit de filer vers Megevette où est le ravito barrière de 17 h. Le dernier à passer. Après on est finisher quel que soit le temps mis jusqu'à l'arrivée. Au sommet de la "bosse facile", il est 16h08.

la bosse "facile"
52' pour descendre 5 km et 700 m+. Ça va être chaud après onze heures de course ! 
Je mets mes jambes sur "sans douleur" et j'essaie de filer. Je prends des temps intermédiaires sur chaque 100 m- pour voir si je suis dans les temps. Je ne faiblis pas. Je me rappelle la descente infernale sur Servoz au TAR. Là aussi je courais après la barrière. Le temps me paraît long mais les minutes défilent vite, trop vite. Au détour d'un lacet, un cri. "Philippe, allez dépêche-toi." C'est Danye venue à ma rencontre, qui a vu l'heure et s'inquiétait pour la barrière. "Viens ne t'arrête pas, suis-moi". Et la voilà qui fait une "Martine" et part en courant. Je la suis et un kilo plus loin j'arrive au ravito à 16h52 ! Ouf, c'est bon.

ouf, un peu cassé le Philippe après ce sprint de 10 bornes pour rattraper cette erreur de parcours...


mais pour être finisher il y a encore dix bornes et il faut sortir de Megevette par ce mur bien raide
Je prends mon temps, vingt minutes, et j'entreprends la dernière montée, 700 m+ avant la descente finale. Six coureurs arrivés avant et après moi à la barrière partiront de Megevette après moi, avec le serre-file. Je monte cool et un Italien, Fabrizio de Turin, me rattrape, ça me rebooste. On va ensemble au sommet.







A six minutes passent le serre-file et les trois derniers. Dans la descente, Fabrizio souffre donc on marche. Comme les autres trottinent, ils nous rattrapent. Cela relance mon coéquipier et on continue tous les six tranquillement sûrs d'être finishers. On cause avec le serre-file et avec les bénévoles qu'on libère de leur fonction à notre passage.

photos avec Fabrizio de Torino au sommet de la pointe d'Hirmentaz






Danye venue à notre rencontre à Hirmentaz
Danye nous retrouve Fabrizio et moi
Sur le final mes copains de descente accélèrent. Je les laisse. Tant pis je serai dernier pour ma première aux Allobroges. La prochaine pas avant deux ans car en 2017, je retourne au GR73 pour la quinzième édition qui risque d'être la dernière.

le final qui passe au pied de la cascade  de Bellevaux, ici avec le serre-file qui est devant moi (à droite !)

l'arrivée de Fabrizio

et peu après, la mienne



pas douchés, frigorifiés, Mickey et Pascal m'ont attendu avec nos trois accompagnatrices. Merci à tous.