lundi 29 février 2016

Luc a recruté un coureur pour venir chez les Maratouristes

De passage à l'aéroport de Toulouse, Luc a rencontré Kilian. Celui-ci est en pleine saison de ski alpinisme, entre une course à Luz Ardiden dans les Pyrénées et la Pierra Menta en Savoie. 
Si Luc fait une perf en montagne cet été, on saura qui l'aura conseillé.


Irish trail: bientôt complet...




http://www.theirishtrail.com

Superbe film sur les Américains visant les podiums sur l'UTMB et la CCC 2015

https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=wUpRzyUrrlw

N'hésitez pas. Les images sont superbes. Vous y retrouverez tout ce que vous avez aimé autour du Mont Blanc ou vous verrez tout ce qui vous passionnera sur ces parcours mythiques.

dimanche 28 février 2016

Franco veut nous emmener sur l'Oxfal trailwalker


Vous ne savez pas quoi faire les 21 et 22 mai ?
Suivez Franco à Avallon dans le parc du Morvan. Il nous propose de composer une (ou plusieurs) équipe pour prendre part à cette œuvre humanitaire qui demande une belle condition physique. Il faut, en effet, parcourir cent bornes en moins de 30 heures en restant tout le temps en équipe de 4 !
Qui est intéressé ?




Tor des Geants VS 4KM Alpine Endurance Trail : la guerre fait rage en Vallée d'Aoste !

En recevant la semaine dernière un mail d'info sur une nouvelle course dans le Val d'Aoste, la 4KM, je me suis dit que vraiment cette région allait devenir, autant que Chamonix le centre du monde du trail. Mais en étudiant de plus près le mail, j'ai vu que le format des deux épreuves, Tor des Geants et 4 KM était le même, 320 km et 24.000 m+m. Seul différence les départs et arrivées sont à Courmayeur sur le Tor et à Cogne sur la 4 KM.
Pourquoi pas ? Cette année au Tor des Geants, il y a eu 2500 candidats à un dossard et plus de 50% de déçus. Il y a donc la place pour deux courses.
Mais c'est en voyant la date du 4KM que j'ai compris que quelque chose de grave se passait.
Le Tor est prévu du 11 au 18 septembre et la 4 KM ...... du 3 au 9 septembre !!! 
Seul Didier y voit un avantage. "On peut enchaîner les deux courses. Il y a deux jours de récup', ça suffit et comme ça ça limite les frais de déplacement."
En fait, il s'agit encore d'un problème ("financier ?") et de personne. La région souhaite évincer le club organisateur des Vda Trailers pour réprendre à sa charge l'épreuve.
Qui courra en septembre sur ce tour du Val d'Aoste ? Où sera le départ ? Les coureurs ayant eu un tirage au sort positif pour avoir un dossard sur le Tor seront-ils prioritaires sur la 4 KM ?
Tor des Geants, Ice trail Tarentaise même combat ?
On ne connaît pas toutes les raisons de ces luttes au sommet mais il semble très dommage que des organisateurs de courses soient ainsi évincés après avoir fait de leurs épreuves de francs succès.
Philippe

Voici l'article dans lequel les organisateurs du Tdg explique qu'ils vont aller devant la justice pour défendre leur course.

Allez voir sur le site KIKOUROU, le forum parlant de cette lutte en Val d'Aoste.


samedi 27 février 2016

2èmes Foulées Drouaises, un nouveau parcours en 2016 !

L'annonce officielle n'a pas encore été faite mais notre blog vient d'apprendre que les Foulées Drouaises 2016 aurait un nouveau parcours. Ce parcours a été approuvé par les autorités.
Pour cette seconde édition, le départ sera encore sur le pont Jean Hieaux mais au lieu d'aller vers le palais des sports le parcours ira en direction de la Chapelle Royale par la rue de Penthièvre.
Inutile d'ajouter qu'au niveau des km 3 et 8, cela va piquer les cuisses et les mollets !
Retour ensuite sur le stade par le Marché couvert.
Deux courses au menu, comme en 2015, un 5 et un 10 km.
La date est fixée au dimanche 4 septembre, le lendemain de la fête des associations.

Ultra-montée du Salève, Sophie H. et Philippe sont inscrits

http://www.l-chrono.com/inscriptions-ultra-montee-du-saleve/

Pour l'instant, deux Maratouristes, Sophie H. et Philippe (et 3 Raids dingues) sont inscrits pour l'UMS du samedi 9 avril.
Pour eux deux, un objectif clair: passer les six montées de 670 m+ en 6 heures (en tenant compte des descentes en téléphérique). 
Pour Sophie, une bonne gestion des premières montées pourrait l'amener à battre le record de Mickey. Ses douze Temple d'Amour et ses trois circuits complets avec Tobbogan en moins de deux heures ce mercredi lui ont bien fait chauffer les cuissots.
Philippe, qui a déjà réalisé ces six montées en 2014 et 2015, cherchera à ne pas être distancé.

PALMARES DES MARATOURISTES.
Mickey 2015.   6 montées en 4h44'01
Philippe 2015.  6 montées en 4h45'02
Nicolas 2015.   6 montées en 4h47'23
Philippe 2014.  6 montées en 4h56'11
Didier 2015.     5 montées en 4h44'53

vendredi 26 février 2016

Les Maratouristes s'engagent pour sauver les abeilles

Emmanuel, ancien Maratouriste, a toujours été investi dans la protection de la planète. 
Aujourd'hui, il nous demande de signer une pétition contre l'utilisation abusive des pesticides qui tuent les abeilles.

http://redir.agirpourlenvironnement.org/nl/32y9/3g.html?a=1flG40zqih&b=5445bb7a&c=32y9&d=4e5013ce&e=7cf83ac7

Allez "liker" pour les ambassadeurs Ut4M

Pour la deuxième année consécutive, Philippe sera au départ d'une épreuve de l'Ut4M. Après l'Ut4M90 l'an dernier, ce sera l'Ut4M170 en 4 étapes en 2016.
Philippe a bien voulu être à nouveau mabassadeur Ut4M cette année encore.
Cette equipe d'ambassadeurs concourent pour être la Team 2016.
Ceux qui sont sur face book peuvent cliquer sur le lien suivant et aller "liker" sur l'article "I love Ut4M" pour faire gagner Philippe et son équipe. Pour l'instant, ils sont en deuxième position sur onze équipes au départ.
Attention, la fin du jeu est lundi à 20 heures.

https://www.facebook.com/zoomyn/

jeudi 25 février 2016

X Alpine, qui veut relever le défi avec Philippe ?

https://m.youtube.com/watch?v=ffhGCQbITGY&feature=youtu.be

Philippe est inscrit sur l'X Alpine (111 km et 8400 m+) des 9 et 10 juillet. Allez voir le film qui présente la course. Vous aurez sans doute envie de l'accompagner ...

mercredi 24 février 2016

Le défi fou de Parrick Malandain, 100 km par jour pendant 100 jours

Quel projet !
Patrick Malandain est parti jeudi pour effectuer le tour de France à raison de 100 km par jour pendant cent jours !





mardi 23 février 2016

JP au ski

Petir séjour de dernière minute au Grand Bornand. A mon tour de faire des globules rouges. Les c.o. de nuit s'achèvent alors place au ski de nuit ! Sympa.
Bonne rentrée à tous.
JP


Hivernale du Raid normand, le compte-rendu de Philippe

Après un Semi-Raid 28 réussi avec nos trois féminines Anne, Sophie et Florence, nous voilà Pascal et moi devant un défi d'un autre niveau, l'Hivernale du Raid normand.

les carafes de Ricard c'est pour la frime car bientôt ça va galoper...
Là, changement de scénario. Pas de promenade tranquille dans le forêt de Bord. Face à nous, JP et Didier, une redoutable doublette d'orienteurs qui accumulent les perfs depuis l'automne. Au Semi-Raid, on avait vu que nous manquions de précision. On avait ainsi raté quelques bleues mais réussi quelques autres avec de la chance. On avait chopé toutes les vertes signes qu'on peut quand même bien faire.
Notre seule chance, selon moi, était de partir devant et de courir vite entre les balises. Il fallait prendre de l'avance pour d'éventuelles balises difficiles.
C'est ce que l'on a fait.

le départ n'est pas donné que Didier regarde déjà le prospectus de la prochaine c.o.
de son côté Pascal boit, on aura soif en courant...

Pour JP, l'important est de bien manger

pendant le briefing, photo avec notre ami Séb' des Raids Dingues. Il est tendu car son équipe vise la victoire sur le parcours long. Objectif atteint !
Mais dès la première montée en forêt et la recherche de la première balise, on se rend compte qu'on ne sera pas seul en forêt cette nuit. La difficulté sera de suivre son propre chemin sans se laisser distraire ou influencer par les lampes autour de nous.

les fauves sont prêts à bondir
Les premières balises se font bien. Premier PC, je vois sur la feuille qu'une bonne quinzaine d'équipes sont déjà passées. 
La suite se fait tranquillement, j'ai la carte en main, Pascal le road-book et la boussole. À chaque changement de direction il me donne le cap pour vérifier mon choix. En fait on a parfois, souvent, une double vérif' avec quelques lampes devant nous.
On prend quand même quelques libertés avec l'avancée collective. Par exemple pour aller de la 32 au PC 3, on quitte le ravin des fosses pour monter vers la côte 105 entre les parcelles 304 et 305. Puis direct à gauche entre les parcelles 304 et 303. Avec Pascal on ne traîne pas et en arrivant au PC, par un chemin finalement plus court que l'autre choisi par la masse, on n'est pas avec les mêmes équipes. On a donc fait une bonne opération. 
Longue ligne droite pas facile à courir pour aller à la 40. Puis ma fierté de la soirée, la 41. On arrive en descendant sur un gros bosquet autour duquel tournent une vingtaine de coureurs. "Ils ont piqué le boîtier, il ne reste que la balise." Pascal vérifie. Il n'y a pas de boîtier. Je le prends en photo devant la balise, on ne sait jamais et me replonge dans la carte pour aller à la 42.

la photo devant la fameuse "fausse" balise 41
Vite, je m'aperçois qu'on n'est pas où l'on croit. "Pssst, Pascal viens voir, on part par là." Il me suit et on continue à descendre. Tous les autres continuent de tourner autour du bosquet. J'explique alors à Pascal que la balise n'est pas là dans ce bosquet mais plus bas entre deux GR. Celle entrevue plus haut est une autre oubliée là par une autre c.o. On file et effectivement, cent mètres plus loin on trouve la balise. Pascal pointe en vitesse et on s'éloigne rapidement. Mais rapidement aussi, d'autres équipes suivent le même chemin, trouvent la balise et nous talonnent. 
Sur ce coup-là, vus les écarts à l'arrivée, je ne pense pas qu'une équipe ait été devant nous. On a donc été en tête de la course quelques minutes. Dommage, deux ou trois équipes qui courent plus vite que nous nous rejoignent. On fait la série 42 à 70 ensemble. Pour la série 70/71/72, on manque de précision et on voit passer quelques équipes à droite et à gauche.

sur celle-ci, la 70, Pascal a du mal à sortir des ronces
Après la 72, on fait un joli tout droit dans des traces de bêtes qui nous amène en bonne position pour choper la 73.  En allant à la 74 on rattrape une équipe mixte. La fille ne peut plus avancer. Pascal la soulage avec un Doliprane. Ce doit être miraculeux comme produit car malgré la vitesse à laquelle on a fini, ils arrivent peu de temps après nous. Chiqué !
Sur la route forestière menant à la 75 on rattrape encore une équipe, deux jeunes de ...... Vernouillet ayant déjà fait les Raids des Pompiers et les c.o. de Hugo. 
La suite ne sera qu'un long sprint. J'ai de bonnes jambes, Pascal aussi. On en profite. Après le PC5, un champ fraîchement labouré à traverser. On y court allégement avec quelques kilos sous les pompes. On double encore.
Longue montée raide vers la 77. On reprend un groupe de 2 ou 3 équipes qui arrivent d'on ne sait où. Pour aller à la 78, on fera route commune avec une douzaine de coureurs, dans la plaine puis dans le hameau de St-Lubin, ça avance pas mal. On retrouve la 33 du début.
Plus qu'à plonger sur l'arrivée. Je me trompe, vais tout droit alors que le chemin par lequel on était arrivé au début au départ venait de la gauche. Résultat, on se retrouve dans un mur très raide et une coupe de bois où l'on perd du temps, 3 ou 4 minutes, et quelques places.

photo d'arrivée 1
photo d'arrivée 2
pas de larges sourires sur les visages de Didier et JP qui n'ont pas aimé la c.o.

Sûr, sans cela, on était dans le TOP 5. Dommage. Mais quand même content de finir aussi bien classés. C'est vrai que sur cette c.o., certains choix ont été confirmés par des lampes devant nous. On en a profité et on a bien couru. Content quand même, malgré des conditions favorables pour nous, de finir devant Didier/JP.

Philippe

petite promo Ut4M avec Pascal Gillet qui tire sa révérence après plus de 50 organisations. Bravo !

lundi 22 février 2016

Effondrement du Mont Granier: les photos de Philippe

Ceux qui connaissent la Savoie et plus particulièrement Saint-Pierre de Soucy se souviennent du Mont Granier que l'on voit parfaitement de la terrasse, un verre de kir à la main.
Début janvier, un gros effondrement a eu lieu à partir du sommet. 
Voici nos photos, un mois et demi plus tard.
On voit que la Croix au sommet a eu chaud ! Jusqu'à quand ?






Trail evening à Allevard, une conférence intéressante sur le trail


Qui saura trouver Danye dans le public ?

Sébastien Accarier (Ut4M) et Florent Hubert (Échappée Belle), deux organisateurs de superbes épreuves 

pascal Giguet, Fabien Antolinos, Céline Lafaye, Maud Gobert, que des champions avec notre ami l'animateur Ludo 

Ils ont de la chance les Grenoblois, ils ont deux courses près de chez eux sur leurs terrains d'entraînement

dimanche 21 février 2016

Un bike and run à Vernouillet le 13 mars


Quelques années après nos organisations, le comité départemental de triathlon a lancé un challenge départemental de bike and run.
Trois étapes le composent. La troisième aura lieu à Vernouillet le 13 mars. Elle est organisée par le COV triathlon.





Le parcours se situe entre Les Corvées, Bois le Roi et la rocade


http://www.dailymotion.com/video/x3sfhq3

Semi-raid 28, le compte-rendu de Philippe

Pour ce énième Semi-Raid 28, une formule qui me convient avec une course qui ne pompe pas trop d'énergie pour la suite de la saison, on ne change pas les habitudes. Les équipes inscrites ne sont pas celles qui prennent le départ. 

concentrée Sophie qui lit les consignes avant le départ
j'ai le brassard, la pharmacie, la boussole, n'ai-je rien oublié ?




petit repos avant le départ
un ti'punch une eau minérale avant de partir


les 134 prêts à fondre sur les balises...
avec l'aide des 135
Cette fois, avec le forfait de presque dernière minute d'Isabelle, on part à 5. Anne et moi, en n'étant que deux, ne serons pas classés. On avait pourtant failli avoir un remplaçant mais le coureur que m'avait enseigné Papy Turoom a eu peur quand je l'ai eu au téléphone. Inscrit sur la bourse des équipiers, il n'avait sûrement pas lu le programme et le réglement de la course. Il était dispo et OK au début de la conversation. Quand je lui ai parlé de dix heures de course, il avait peut-être prévu quelque chose ce dimanche. Mais quand il a m'entendu parler de 50 bornes environ, il s'est souvenu d'un anniversaire de famille qu'il ne pouvait manquer ! Il n'avait jamais couru plus de 10 bornes...

Anne pointeuse en titre de la 135
Pascal se partage la tâche avec ses deux filles
là, il grille de justesse Anne pour pointer la S02
Bref on se retrouve à cinq au départ, une voiture à l'arrivée. Tout va bien surtout que la pluie de la semaine et même de la nuit, s'est arrêtée. Pauvres ultra-raideurs, ils ont été trempés. Pas du tout nous diront-ils, la pluie tombée à Dreux ne les a pas atteints.

leçon de pointage: 1/ approcher doucement sur le côté pour ne pas affoler la bête.
2/ préparer le doigt en silence sans réveiller la balise
3/ et hop, enfiler le doigt attendre le petit cri de la balise et se retirer délicatement.Sur cette série de photos, on voit bien que la 135 est nettement en tête devant la 134.
La course se passera très bien. On trouve toutes les vertes, quelques bleues avec de la chance. Et surtout, on n'arrête quasiment pas de courir. Et cela grâce à la volonté des filles surtout de Florence, peut-être la moins entraînée des 5 qui ne baissera jamais les bras. 
Sur toutes les portions plates, on a couru. Bravo à tous.
Le seul regret aura été de ne pas voir nos ultra-Maratouristes en course. J'ai cru y parvenir quand entre deux coups de fil à Denis, on était passé de 2h30 à 30 minutes d'écart avec eux. 5 bornes de plus et on finissait ensemble car ils pointent l'arrivée dix minutes devant nous. 
Bonne météo, assez bonne orientation, pas trop de courbatures. 2016 est bien lancé !


le jour se lève mais les pointeuses continuent

ouf, celle-là était bien raide et longue à grimper

un petit selfie souvenir

petit détour pour aller admirer le château de Dampierre

bon allez, on y retourne, la soupe nous attend

Anne a failli craquer, tellement il faisait bon elle voulait se baigner

cette bosse a dû faire souffrir les "ultras"

aie, ouille, les mollets chauffent

et là Pascal déborde Flo par la gauche

là c'est le gars sympa qui a sauté de l'autre côté et qui pointe tous les doigts que lui lancent les équipes de passage...

la traditionnelle photo sur un pont

t'es sûre Flo qu'il n'y a rien dessous

une des dernières côtes...

dernière balise, ouf !

la mosquée de Bures ? non le gymnase d'arrivée du Raid 28

Semis debout, ultras accroupis (même pas mal !!!), tous ensemble, tous ensemble

tous avec notre accompagnatrice chauffeuse