samedi 31 octobre 2015

Emilie Lecomte, une magnifique coureuse de trail

Après le Tor des Geants 2014 et l'Echappée Belle 2015 (où elle finit 1ère femme et ... 3ème au scratch !!!), l'ancienne coureuse de Nogent-le-roi Émilie Lecomte a brillé sur le GRR.
Après une course folle, elle finit seconde à un peu plus d'une minute de Nuria Picas, une championne espagnole, devant la double championne du Monde de trail Nathalie Mauclair.

Emilie, ici aux côtés des Maratouristes, à l'Ultra Montée du Salève. Comme quoi, cet UMS prépare bien la saison estivale en montagne. 

Article paru ce jeudi 29 octobre dans LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ

vendredi 30 octobre 2015

Des Maratouristes au trail d'Halloween demain soir

Plusieurs Maratouristes seront demain soir au départ des 17 km du trail d'Halloween à Saint-Aubin des Bois.
On connaît déjà leurs dossards.
48.    Fredd
106.   Mickey
144.   Luis
283.    Stéphane
315.    Sophie H.  

On espère pour Sophie que ces n° ne préfigurent pas du classement de la course.
Notre ami Thierry P. (n°201) sera aussi au départ.

jeudi 29 octobre 2015

The Beer mile : pourquoi les Maratouristes ne l'ont-ils pas encore couru ?

Guyguy recourt. On ne savait pas pour quel objectif. On a trouvé. C'est pour un Beer mile !






Révolution au Grand Raid 73

Présent depuis 2007 sur ce Grand Raid 73 (sauf en 2008 blessé), Philippe ne sera pas présent en 2016. Après six Opinels en huit participations, Philippe essaie une autre épreuve annoncée aussi difficile.
Le trail des Allobroges dans la vallée du Brévon est plus court, 60 km, mais aussi pentu, 5000 m+. Henri a déjà bouclé cet Ultra montagnard qui se déroulera dimanche 15 mai 2016, pendant le week-end de la Pentecôte.
Qui vient relever le défi ?



http://trailsdelavalleedubrevon.weebly.com

mercredi 28 octobre 2015

UTMB / ITRA, des changements dans le système de points

Les Maratouristes souhaitant prendre part à l'UTMB ou aux autres courses chamoniardes doivent lire cet article parlant de la modification du système de points pour pouvoir s'inscrire.




Allez voir ci-dessous le détail du nouveau réglementation ITRA
http://www.i-tra.org/?id=97&paginNum=1

Allez chercher ci-dessous des infos sur les insçriptions 2016 pour UTMB/CCC/TDS/OCC
http://www.ultratrailmb.com/fr/page/264/Inscriptions%202016.html

CO DINAN - Nouvelle escapade bretonne pour Didier

''Qui Dinard Dinan'' Comme dit le proverbe, quand on a couru à Dinard, il faut courir à Dinan. C'est au weesoo que j'ai appris l'existence de cette nouvelle CO nocturne et depuis j'étais tiraillé entre la petite voix de la raison qui disait ''tu vas pas faire 600km pour juste faire une course nocturne'' et la voix de la passion qui rétorquait ''mais si ça va être génial, une ville médiévale fortifiée au bord de la Rance avec cette ambiance si particulière de la nuit'' J'ai laissé ce débat ouvert quelques jours avant de décider ''Je fais l'aller retour vite-fait comme ça le week-end est à peine entamé''.
La bande annonce
Arrivé avant la nuit j'ai le temps d'aller faire un tour en centre ville, histoire de m'abreuver devant quelques cadrages débordements.
De jour la ville a de beaux atours
 Mais déjà la nuit tombe, il est temps de revêtir nos habits de lumière, jaune avec des rayures blanches en l'occurence.
Après les bonnets rouges, voilà les gilets jaunes
3 circuits sont proposés, chouettes 6km, hiboux 12km ou grands ducs 18km en course au score avec départs échelonnés et arrivée on ne sait pas trop quand. L'organisateur demande de commencer à songer à rentrer vers 23h00 mais il n'y a pas de temps limite avec pénalités en cas de dépassement. Le classement est fait au temps avec 15' de pénalités par balise manquante. Nous aurons 2 cartes avec échelles différentes. Je m'élance sur le 18km pour rentabiliser quand même le déplacement.
Quartiers nord et centre historique - ech 1/5000
10 minutes avant le départ il se met à bérouiner, juste assez longtemps pour humidifier le pavé et ça ne loupe pas je m'étale dans une ruelle en pente avant la balise 85. Pas de bobo je repart prudemment.
Le val de Rance - ech 1/10000
Je décide de commencer par la rive droite avant d'aller chercher les postes les plus lointains rive gauche pour finir par le centre historique. Après la traversée sur le viaduc, je continue sur la route vers la 83 sans voir le chemin qui offre un raccourci intéressant. Retour rive gauche par un pont plus au sud, la balise 54 est près d'un arbre remarquable, mais il y en a deux dans le coin et elle est mal placée. Après avoir fait 10 fois le tour de l'arbre théorique avec une nuée de lucioles, je tombe dessus en repartant. Balise 62, comment comprendre la définition ''sous tour''? Je fais le tour des remparts à l'extérieur pensant ''pied de la tour'', mais c'était bien par l'intérieur avec un colimaçon descendant dans la tour, résultat on se retrouve quelque-uns à escalader le talus raide comme de pauvres assaillants arrivant quelques siècles en retard. Malgré cela ma progression n'est pas mauvaise et j'arrive au poste 79, 21ème balise sur 43 en 1h41. C'est là que ça se gâte, la brève zone forestière qui suit va m'être fatale. 72, mode jardinage, je passe tout près avant de me lancer dans une boucle inutile de dix minutes. Dans cette zone pleine de branches mortes, la progression est difficile et mon pied qui s'était habitué au confort des appuis urbains commence à couiner. 68, bon azimut, c'est reparti! Mais tout ça c'était avant. Traversée de fossé pour aller vers 78, ma cheville part à gauche alors que le reste du corps veut aller à droite, un cri déchire la nuit. Maintenant il faut passer en mode survie, je refuse de mourir là c'est trop bête. D'abord s'extraire de la forêt. Le constat est simple je ne peux plus marcher en dévers qu'avec la pente montante à main gauche pour ne pas tirer sur le ligament. Je continue sur le parcours théorique pour continuer la cueillette. 70 et 76 la pente est dans le mauvais sens, je dois monter en marche arrière. Enfin je retrouve le bitume ou j'arrive à trottiner. Nouvelle séance de marche arrière à la 63, je suis tellement pressé de retourner sur la route que je néglige la 84 pourtant facile sur un chemin plus direct. Retour sur la carte au 1/5000, je traverse le centre ville sous l'oeil goguenard des fêtards du samedi soir. Balise 31, je cherche en vain, il est plus de 23h30 elle est déjà déposée. Je me dis que c'est sûrement pareil pour les 4 dernières alors je rentre direct de toute façon j'ai mon compte et je veux arriver avant que les lumières soient éteintes. Une petite soupe, une bière et un sandwich et me voilà reparti, je vais rentrer plus vite grâce au changement d'heure. Je ne regrette pas cette belle sortie malgré son coût physique qui rend incertaines mes prochaines échéances. Et pour un retour à Dinan je dis oui.
 
Did

Classement : 14e sur16 - temps de course 3h52'03'' - pénalités 1h45 (-7 postes) - temps final 5h37'03

mardi 27 octobre 2015

Ut4M, souvenirs, souvenirs...

De passage à Grenoble pour son travail, Pascal n'a pu s'empêcher de faire cette photo de la Bastille à Grenoble, située à 5 km de l'arrivée de l'Ut4M90 de cet été.
Un superbe souvenir pour quelques-uns, moins bon pour d'autres...


Trail des Deux Baies: qui avec Stéphane ?

Dans le cadre de son défi "12 marathons en 12 mois", Stéphane aimerait faire mi-janvier, le marathon des Deux Baies, 42 km sur le sable de la Manche près du Touquet.
En 2015, ce marathon s'est gagné en 2h56, un seul coureur (le vainqueur) a fait moins de 3 heures et 190 personnes ont été classées.
Au programme il y a également un semi-marathon dans le sable.



Allez voir la vidéo de présentation
http://www.traildes2baies.fr

lundi 26 octobre 2015

Trail des Raids Dingues, écrivez dans le Livre d'Or ou lisez-le

http://laraiddingue.wix.com/traildesraidsdingues#!livre-d-or/g7dxl

Notre ami Séb des Raids Dingues nous a envoyé le lien du livre d'or de son organisation pour que ceux qui ont couru mettent un mot sur cette belle épreuve nocturne !

Les Maratouristes: en route pour la Noct'Orientation

Philippe étant en vacances, Pascal a superbement pris la relève et a inscrit nos trois équipes pour la prochaine Noct'Orientation.
Les trois orienteurs, Pascal, JP et Didier auront à leurs côtés des équipiers ou équipières expérimentés (ées).



dimanche 25 octobre 2015

Marathon de Strasbourg: 3h38 pour Jérémy ce matin

Jérémy était ce matin dimanche au départ du marathon de Strasbourg.
Il réalise 3h38, une bonne perf pour une première expérience sur la distance.

À l'arrivée 

Au départ 

Avant le départ


2 Maratouristes finishers de la Verticale Asinelli à Bologne

498 marches, tel était le menu pour monter en haut de la Tour Asinelli à Bologne.
Danye et Philippe y sont parvenus.
Les classements et chronos officiels ne nous sont pas encore parvenus. Il faudra donc attendre pour ajouter ces perfs dans le classement du dénivelé.




samedi 24 octobre 2015

Trail des Raids Dingues, 2 podiums pour les Maratouristes

Cette course restera un mauvais souvenir pour Nico qui s'est blessé.
Mais pour Mickey, ce sera un excellent souvenir avec une 9ème place et un podium en V2 sur le trail des Raids Dingues, 32 km et 800 m+.
Sur la Raid Dinguette féminine de 5 km, Inès et Sandrine courent et finissent ensemble. Inès est seconde cadette et Sandrine 4ème V1F.
Résultats.
TRD: 9/ Mickey (2ème V2/10) 3h22'46 ... 38/ Pascal (15ème V1/28) 3h59'02 sur 85 classés.
Raid Dinguette: 17 ex-æquo/ Inès et Sandrine 31'33 sur 53 classées.

vendredi 23 octobre 2015

Coup dur pour Nico, il abandonne au trail des Raids Dingues

Bon, je ne ferai pas partie de votre groupe pour la N'octoriention!

Non Finisher au Trail des raides dingues, j'ai du m'arrêter à 6km de l'arrivée .... Grosse douleur derrière la cuisse droite( une pointe). J'ai préférer arrêter. Car je n'ai vraiment pas envie d'avoir une grosse blessure pour 2016 (vu ce qui m'attend)!!
Donc voilà...... 
Trail très dur !!! Un vrai Trail!!!:))( Plus de 800D+ et 32,500km.
Mickey et Pascal ont fini.... Mickey en 3h24 je crois.... Et Pascal en 3h59!
Pour moi ma saison est finie, je pense... La petite  origole est le 6 décembre donc je verrai mais il y a forte chance que je décline .... À voir!
A bientôt!
Nico

Nico ici avec Séb des Raids Dingues

jeudi 22 octobre 2015

Marathon Seine-Eure, 3h54 pour Stéphane

Des questions et des réponses:

 Arrivé la veille à Val de Reuil, je vais chercher mon dossard avant d'aller à mon hôtel pour regarder la future déroute de la France en rugby. Le lendemain matin, départ en navette pour Amfreville sur Iton. Deux heures d'attente sous une tente avec lumière néon: pas top. Dehors , il fait très frais et humide.
Après consultation avec moi même, je décide de suivre le meneur d'allure de 3h45; au bout de 5', je rejoins celui de 3h30, que je ne vais plus quitter jusqu'au semi marathon; là, je laisse filer le groupe, car je me sens moins en forme. Pourquoi je ne suis pas resté avec le groupe derrière? Je voulais faire le point sur mon état de forme, j'ai été vite renseigné!
De là, mon allure a baissé; puis j'ai alterné 3km de course et 200m de marche, plus des arrêts aux ravitos. Je me dis que je vais me laisser glisser  dans le groupe suivant. Mais le temps d'un arrêt pipi, le meneur de 3h45 me passe en m'enrhumant; le temps de ranger mon matériel, il est devant moi à 100m; je ne le reverrai pas, lui non plus. La fin du parcours est très agréable mais longue. Pourquoi le château de Windsor a-t-il été  construit aussi loin de Londres? 30 km aurait été beaucoup plus court et plus simple pour moi!
Il y a 2 semaines, j'ai rencontré mon ami Jean Claude Perrot ( de Vernouillet) qui me demandait comment on faisait il y a 10 ans pour faire 2 marathons en 3h30 en l'espace d'un mois. Ne cherche plus, Jean Claude, j'ai la réponse! On s'entrainait! Depuis des mois, je ne cours plus sur route et je n'ai pas fait de sortie supérieure à 1h30 depuis 5 semaines lors de mon marathon anglais.
Résultat: 3h54' . Ce n'est pas génial, mais ça me laisse une bonne marge de progression! 
Philippe, n'oublie pas d'ajouter mes 42km et mes 37m de D+ ( j'y tiens!) .
à bientôt
steph

mercredi 21 octobre 2015

TAR: ce que l'on a aimé ... ou pas

Nicolas a aimé la difficulté de la course, les paysages rencontrés et le fait d'avoir couru sans bâtons. Il a moins aimé sa cheville tordue, le terrain un peu gras et des flatulences qui l'ont un peu gêné.

Denis a apprécié la sortie de groupe et d'être assis à côté de JP pendant le voyage. Son regret est bien sûr de ne pas être finisher "pour ma dernière course de montagne"...

Sophie a aimé la présence de Joël à Servoz, la première moitié de la course, les paysages et faire course commune avec Pascal qui l'a attendue. Mais elle regrettait que le TAR soit trop près de l'Ut4M, " je n'avais pas récupéré et je n'ai pas pu apprécié la seconde partie de la course."

Joel a bien aimé nous voir (presque) tous arriver. Il a apprécié de travailler avec le webmaster de Saint-Pierre. Il a moins aimé d'être seul toute la journée. Heureusement, Denis l'a vite rejoint.

JP a aimé le parcours, être finisher et de disposer d'un chauffeur. Mais il n'a pas aimé la montée du Prarion, que Joël ne laisse pas les coureurs payer son hôtel et l'état dans lequel il a fini la course.

Philippe a bien aimé faire le doublé sur le TAR (2014-2015), le parcours de cette année plus difficile et cette superbe sortie collective. Il n'a pas du tout aimé la glace et la longue descente du col du Brévent.

Pascal a aimé çe voyage en blablacar, les paysages rencontrées, les bénévoles et la course avec Sophie. Il a moins apprécié que JP lise tard dans la chambre samedi soir et la longue dernière descente.

mardi 20 octobre 2015

Les championnats de France de trail de notre ami David

Mes 1ers championnat de France trail! 

L'occasion était trop belle pour ne pas participer à cette épreuve au Mont Dore, sur le massif du Sancy (63). 
Je me suis aligné sur le court (34kms et 2400m+) finalement. J'aurai préféré le long (60kms), mais j'ai loupé la qualif' à la saintélyon (forfait sur blessure) et aux 80kms de l'Ecotrail (abandon). 
Je me suis qualifié sur un autre trail court près de Vendôme fin juin (Sur les traces des Loups).
Départ donc ce matin à 9h. On regarde le classement de l'épreuve de l'année dernière du trail du Sancy avec Nico le frangin, pour voir que le 30ème termine en 4h. Un peu chaud, je me rabats sur un chrono optimiste de 4h30, d'autant que j'ai passé tout l'été à "basse vitesse" sur les ultras et la reprise de la vitesse est DURE.
Bien sûr, ça part comme des balles!
Y'a un nombre fou de coureurs devant moi à l'horizon. Je sais qu'il faut toutefois prendre des risques si je veux faire une bonne perf chrono et place. Je cours donc pas mal sur les 1ers faux plats et autres pentes raides qui nous emmènent vers la 1ère grosse montée du jour (il y en a 3 en tout). Bonnes sensations, mais faut pas s'emballer! Je suis assez à l'aise, je double tranquille sans me mettre dans le rouge. Y'a quand même toujours un paquet de coureur devant moi! On sent que beaucoup de traileurs ont eu la même idée que moi (c'est vraiment venu d'un peu partout avec la position centrale des championnats cette année. En 2016, ce sera à Saint Martin de Vésubie! C'est beau, mais super loin et complétement dans le coin sud-est de la France). Bref, ça va être compliqué d'aller chercher une bonne place.
La 2ème montée est plus facile, mais il faut relancer sans cesse si tu veux rattraper un max de concurrent. Je sens que je "tape" déjà un peu plus dedans, je suis au seuil, mais c'est aussi plus facile de doubler.
La dernière montée est bien plus dure et plus longue. C'est le juge de paix. J'arrive encore à relancer, à trottiner ou à marcher vite, je suis à fond au niveau cardio. Faut enclencher donc le mental. Je continue de doubler pas mal malgré tout. Faut rien lâcher maintenant car je sens que je peux terminer en moins de 4h!
Dernière descente un peu technique, les cuisses tiennent super bien! Puis 3-4kms pour rejoindre l'arrivée. Interminable, tout au mental, mais les places sont jouées maintenant. Reste le chrono à peaufiner. Allez objectif moins de 3h45. A ce moment-là, je me dis que je dois pas être trop mal classé, peut-être sous les 50!
Je franchis la ligne en 3h41min. Je pensais même pas faire sous les 4h avant le départ! Par contre, c'est là que l'on voit qu'on n'est pas sur un trail "classique" et que la densité et la qualité des participants étaient bien là. Seulement 99ème au scratch FFA et 25ème V1 (enfin master1 maintenant). Par comparaison, le même chrono l'année dernière m'aurait permis de prendre la ... 10ème place sur une épreuve hors chpt de frce!
Bon faut pas trop faire non plus la "fine bouche", je manque de vitesse et j'ai pas mal relâché depuis les 160kms des Vosges, en septembre.
De bonne augure tout de même pour la suite, avec les 27kms des 7 hameaux, puis les 75 kms des Hospitaliers à Nant (12) début nov. Faut vraiment que je pense à m'entraîner maintenant!


A+.
David.

lundi 19 octobre 2015

Soirée moules-frites à Carolles

Pour notre anniversaire en juin à Carolles, nous avons décidé d'organiser une soirée moules-frites le samedi soir.
Le blog a lancé vendredi soir un concours-photos à ce sujet, les plus rapides photos sur le sujet étant publiées.
22h17, lancement du concours
22h24, 1ère photo de Nico, 
22h31, 2ème photo de Jacques
22h40, 3ème photo de Didier
Moules-frites, c'est un thème porteur, qui semble bien plaire.




On n'a toujours pas une photo avec un ou une Maratouriste en compagnie d'une belle assiette de moules et de frites...

dimanche 18 octobre 2015

GTL34, Philippe améliore son chrono

Çe dimanche, sur le Grand trail du Lac qui effectue sur 34 km (avec 2050 m+) le demi tour du lac du Bourget, Philippe se classe 182ème en 5h52'52 sur 266 partants et 258 classés.
Chose étrange, l'année dernière, le parcours était donné pour 31 km et Philippe avait mis 6h13' !!!
Gagner 20 minutes en faisant 3 km de plus: IMPOSSIBLE. Il y avait plus de 34 km l'an dernier car le GPS de Philippe indique bien 34 km cette année.

Le Chartrain Christophe Polaszek, du club Chartres Vertical, qui avait fait le déplacement avec Philippe se classe 6ème en 3h39'54''. Superbe !
On devrait le revoir car il est intéressé pour faire des déplacements sur des courses avec les Maratouristes.

Avant le départ  
Ci-dessous, les photos de Christophe et Philippe (25' plus tard) au ravito d'Ontex (11ème km).


WEESOO 2016 - La bretagne ça vous gagne!

En épluchant le calendrier du printemps, je m'étais fait une raison, le weesoo avait cessé d'exister. Et puis divine surprise, tel le phénix, le goéland à lunette renait de ces cendres en ce beau mois d'Octobre. Je suis devenu accro à ces petits sprint urbains, côtiers et nocturnes alors cap sur Dinard!

 1ère étape - Dinard

 Dinard so british! 
Je suis convoqué à 16h54 presque 1h30 après les premiers départs, j'ai largement le temps de m'échauffer.

 
Du bar on voit passer les premiers concurrents
Puis c'est au tour de l'éternelle débutante
Saurez-vous trouver la balise qui se cache ici?
Ben, ça bipe mais ça n'ouvre pas le portail...
Il faut parfois être un peu malouin pour trouver le bon chemouin
Reconstitution d'une scène d'action
Saurez-vous en vous aidant de la carte donner le numéro de ce poste?
2ème étape - St Malo intra muros nocturne
Dès la première balise nous profitons de la marée basse pour aller faire un petit tour sur le fort national avant de rejoindre les remparts de St Malo.
Dans les recoins de mur, il n'est pas rare d'en trouver
... ou dans la cour de l'hôtel de ville

Après la CO nocturne, on file à Rennes où nous avons réservé une chambre d'hôtel à 50m du départ de Dimanche matin.
 3ème étape - Rennes Les longs champs
là, on ne rigole plus
Au moins je suis régulier...
Un grand merci aux organisateurs, une fois de plus on s'est régalé jusqu'à la galette saucisse de dimanche midi. Il devrait y avoir un weesoo 2016, tant mieux! 
Did