lundi 31 mai 2010

Trans Aq': les classements de la première étape

Christian, Didier et pascal ce matin avant le départ

C'est Pascal qui a été le plus rapide lors de cette première étape de 31,1 km et 170 m +.
Il se classe 34ème en 3h18'23''. Didier est 68ème en 3h48'03 et Christian 103ème en 4h06'47.
Le premier, Guillaume Vimeney, met 2h25'10'' pour boucler l'étape. Le dernier, le 152ème, met 5h35'50.

Pascal est 20ème V1H sur 55, Didier 32ème V1H sur 55 et Christian 2ème V3H sur 7.

La Traversée des Pyrénées, 697 km et 35717 m+ en 7 étapes : le nouveau défi de Killian Jornet ...

Killian Jornet, double-vainqueur de l'UTMB se lance en ce début juin dans une nouvelle formidable aventure, la traversée des Pyrénées ! Un projet fou de 697 km et plus de 35000 m+ et cela en sept jours !

Vu sur le site de L'EQUIPE

http://www.lequipe.fr/Aussi/breves2010/20100531_165047_traverser-les-pyrenees-en-7-jours.html

Le 31/05/2010 à 16:50 | Mis à jour le 31/05/2010 à 17:29
5 COMMENTAIRES

Trail

Traverser les Pyrénées en 7 jours

Kilian Jornet Burgada est parti lundi matin du Cap Higuer,  extrémité ouest des Pyrénées. Destination finale, le Cap de Creus,  l'extrémité est, dimanche prochain (photo Salomon).(DR)
Kilian Jornet Burgada est parti lundi matin du Cap Higuer, extrémité ouest des Pyrénées. Destination finale, le Cap de Creus, l'extrémité est, dimanche prochain (photo Salomon).(DR)

Déjà détenteur du record du GR20, en Corse (32h54' pour couvrir les 166km et 9400m de dénivelé positif), l'Espagnol Kilian Jornet Burgada a débuté lundi, sous la pluie, sa traversée des Pyrénées, de l'océan Atlantique à la mer Méditerranée qu'il compte atteindre dimanche prochain. En sept étapes, il devra parcourir 697km et avaler 35 717m de dénivelé positif (D+) (et forcément autant de dénivelé négatif).

Vainqueur des deux dernières éditions de l'Ultra Trail du Mont-Blanc (UTMB, 166km, 9600m de D+, record en 20h56'), l'athlète du Team Salomon, âgé de seulement 23 ans, multiplie les exploits comme lors de sa victoire au Tahoe Rim Trail et un chrono de 38h32' pour les 265km ou encore sur le circuit hivernal de ski-alpinisme où il a raflé la plupart des grands titres ! Cette traversée, qu'il n'aborde pas comme un record (Lionel Planes et Stéphane Couleaud ont réussi une traversée semblable en 10 jours et 10 heures en 2009) mais comme un gros bloc d'entraînement, est censée le préparer à la Western Endurance Run, le 27 juin prochain, une course de 100 miles (166km) entre Squaw Valley et Auburn, jamais remportée par un Européen.- P.G.-B.

Ses 7 étapes

Lundi 31 mai : Cabo Higuer - Albergue Mendilatz. 110,5 km (D+ : 4414m ; D- : 3614m).
Mardi 1er juin : Albergue Mendilatz - Sallent de Gallego. 110,5 km (D+ : 4820m ; D- : 4340m).
Mercredi 2 juin : Sallent de Gallego - Estos. 107 km (D+ : 7574m ; D- : 6959m).
Jeudi 3 juin : Estos - Tavascan. 103 km (D+ : 5913m ; D- : 6688m).
Vendredi 4 juin : Tavascan - Font Romeu. 99 km (D+ : 7117m ; D- : 6557m).
Samedi 5 juin : Font Romeu - Las Illas. 94,1 km (D+ : 3390m ; D- : 4540m).
Dimanche 6 juin : Font Romeu - Cap de Creus. 72,8 km (D+ : 2489m ; D- : 3019m).

D'autres infos intéressantes sur http://www.runinlive.com/999/info/aventure-en-pyrenees-kilian-jornet-burgada-traverse-ses-pyrenees.html

Des vidéos de ses exploits sur http://www.salomonrunning.com/fr/kilian-quest-videos.aspx

Trans Aq': la photo du départ

Christian, Didier et Pascal étaient fin prêts ce matin pour prendre le départ de la Trans Aq' sur la plage de Montalivet.

Trans Aq': les infos officielles sur la première étape

Lu sur le site de la course
http://www.transaq.fr/home/

Premières infos
La première étape se termine...
Météo finalement sans pluie, fraîche et donc favorable à la performance. Les 152 coureurs sont bien arrivés, dans les délais.
Nous sommes désolés (et agacés, tout comme vous) par les difficultés du systhème de géolocalisation, nous avons préféré assurer la sécurité des coureurs et nous réserver l'accès au système.. Plus d'infos bientôt.
Les classements complets seront en ligne dans la soirée.
Première étape (31 km 100)
1er Guillaume Vimeney (F) 2h35'10
2ème Hakim Méziane* (F) à 4'37
2ème Benoît Sentost (F) à 5'36

1/ Emmanuelle Dudon***' (Canada) 3h20'32
2/ Nadia Vételé* (F) à10'59
3/ Anne Wade** (GB) à 11'10

Trans Aq': fin du suivi en direct !

Mauvaise nouvelle, les organisateurs ont interrompu le suivi en direct des coureurs. On ne pourra donc avoir des nouvelles de nos coureurs qu'après l'arrivée. On l'espère !
Voici le message publié par l'organisation:

En raison d'un trop grand nombre de connexions,
le service pour le grand public a été interrompu afin de garantir la sécurité de la course.
Le suivi temps réel est à partir de maintenant disponible exclusivement pour le PC course.
Veuillez nous excuser pour ce désagrément.

Avant cela, il semblait que nos trois coureurs soient passées en même temps au PC1, info à vérifier.

Trans Aq': c'est Pascal qui est devant ...

Au fur et à mesure de la mise à jour de la position de chacun, on voit mieux les places. Après 25 minutes de course, Pascal semble parti plus vite, il est 500 m devant Didier qui paraît être 1 km devant Christian. Christian a dû marcher sur la plage du départ. Il doit se répéter "... rien ne sert de courir..." ou bien "... qui veut aller loin, ménage sa monture...".
Faisons confiance à son expérience.

Trans Aq': Didier repasse largement devant...

Les balises ne sont peut-être reliées en direct au site parce que cinq minutes après l'échappée de Christian, Didier avait un kilomètre d'avance sur les deux autres. Il faut peut-être attendre plus longtemps pour avoir la position exacte de chacun.
A suivre !!!

Trans Aq': c'est parti et Christian s'échappe !

La première étape est parti et Christian s'échappe déjà. Au bout d'un quart d'heure de course, il est 150 m devant Didier qui est 50 m devant Pascal.
Cette première partie sur la plage doit se faire surtout en marchant sur le sable.

Trans Aq': le grand jour !

C'est ce lundi matin à 10h30 que les 154 coureurs de la Trans Aq' prendront le départ de la première étape de 31 km.
Bon courage à eux.
Des nouvelles sur le blog tout à l'heure vers midi !
Voici le dernier message paru sur le site de la course.
Aujourd’hui dimanche, le bivouac s’est réveillé avec un temps de Toussaint !
La plan B était prévu et c’est en toute logique que le bivouac des coureurs a été démonté. Un « camp de réfugiés », s’est installé dans la salle polyvalente, à 250m de là, en plein centre de la station balnéaire de Montalivet.
Soulagés les 152 coureurs (un forfait aujourd’hui, Emeric Virton) ont passé les contrôles puis la pasta party dans une ambiance détendue, zen, en apparence.
Pluie fine ce soir, la météo annonce une première étape pluvieuse
Pensez à nous suivre en direct, à partir de 8 heures
Voici quels seront les horaires de départ pour ceux que ça turlupine et qui ont des « cachets à prendre » deux heures avant le petit dej sans doute.
Ces horaires sont variés because les horaires de marées, de transfert en autocar, de l’âge du capitaine et de la vitesse du vent.

Etape 1 : 10 heures
Etape 2 : 8 h 30
Etape 3 : 7 h 30 et 9 heures (deux vagues) (pour les surfers)
Etape 4 : 21 heures
Etape 5 : 10 h 30
Etape 6 : 9 heures

dimanche 30 mai 2010

Merrell Oxygen: on a retrouvé Florence !

Florence a enfin été classée dans l'épreuve d'Enduro trail taking du Merrell Oxygen au Lioran.
Elle est finalement classée 30ème sur 61 filles classées en 18'21, 1'34'' derrière Didier.
On rappellera que cet enduro taking était un parcours de 19 km à effectuer en liaison non chronométré. Au milieu du parcours, les coureurs trouvaient des "spéciales" au profils variés chronométrées.

Trans Aq': c'est (presque) parti pour nos trois coureurs !

Depuis 15 heures ce dimanche, Christian, Pascal et Didier ont rejoint les 150 autres coureurs de la Trans Aq' dans le village de tentes dressées sur la plage de Montalivet.
Et demain matin, ils prennent le départ de leur formidable aventure.
Souhaitons leur bon courage.
Des infos très souvent sur ce blog dans la semaine ! Tout pour suivre leur course dans la colonne de droite du blog.

Le camp de tentes

Pas facile de marcher dans le sable sous un chaud soleil !

Heureusement, 85 % du parcours est en forêt.

photos d'archives aimablement mises à notre disposition par l'organisateur de la Trans Aq'.

Raid du Morbihan de 177 km: Didier et Denis intéressés !

Quand Gaétan a annoncé qu'il allait courir les 177 km du Raid du Morbihan, Didier a dit que si Florence n'avait pas gagné de dossard pour le Marathon du Mont Blanc, il aurait lui aussi pris part à cet ultra breton. Cela pourra se faire en 2011.
Un autre Maratouriste, Denis, est intéressé par cette épreuve. "Si je ne gagne pas de dossard au marathon du Mont Blanc 2011, je ferais bien le raid du Morbihan de 177 bornes."

Après les ultras en montagne, les Maratouristes se lancent d'autres défis sur des ultras plats.

samedi 29 mai 2010

Trans Aq': rassemblement des coureurs dès demain dimanche avant 15 heures !

Christian, Pascal et Didier sont prêts. Faisons-leur confiance pour être dans une semaine finishers de cette Trans Aq' 2010.
Départ lundi 31 mai à 10 h de la plage centrale de Montalivet. Mais les coureurs doivent impérativement être présents sur le site du départ dès demain dimanche 30 mai à 15 heures.

Les étapes:
Lundi 31 mai, 31,1 km et 170 m+ à 10 h
Mardi 1er juin, 38,6 km et 535 m+ à 8h30
Mercredi 2 juin, 56,2 km et 260 m+ à 7h30 ou 9 heures (2 vagues)
Jeudi 3 juin, 39,2 km et 690 m+ à 21 heures
Vendredi 4 juin, 26,1 km et 334 m+ à 10h30
Samedi 5 juin, 26,6 km et 306 m+ à 9 heures

Les dossards des Maratouristes
Christian 148
Didier 154
Pascal 165


Le site de la course

http://www.transaq.fr/home/

Le site où suivre les coureurs en direct LIVE
http://chrono.geofp.com/transaq2010/

Voici le dernier message des organisateurs.
J-2
Et même J -1 pour ceux qui arrivent demain samedi (plus de la moitié des concurrents). 3 concurrents sont même déjà là.
La météo de ce samedi est annoncée variable, mais il se pourrait que la journée de dimanche soit pluvieuse et venteuse…
L’anti cyclone tarderait à s’installer et les grosses chaleurs ne seraient pas pour mercredi, mais pour jeudi.
Pour le bivouac de départ , négociation difficile mais finalement douches possibles au camping d’en face. Mais le propriétaire me prévient que si c’est le cirque, il stoppera aussitôt…
Enfin, arrêtez les questions à 10 balles, je ne réponds plus, plus le temps depuis longtemps : tout est sur le site web, fouillez et cessez de stresser, tout va bien se passer !

Les Maratouristes et le Grand Raid 73 dans la presse

Voici trois articles, un de LA REPUBLIQUE DU CENTRE sur les Maratouristes et deux du DAUPHINE LIBERE sur le Grand Raid 73 à Cruet.


vendredi 28 mai 2010

Grand Raid 73: objectif atteint pour Philippe

Compte-rendu de Philippe:

3ème Grand Raid 73 et 3ème Opinel de finisher ! Si tout va bien, le service 12 pièces sera complet en 2019 !...
Cette troisième édition ne fut pas facile, les deux précédentes non plus, le GR 73 n'étant définitivement pas une course facile. En 2007, gros coup de mou dans le Colombier et la Galopaz (on tournait dans l'autre sens). En 2009, grosse canicule avec 15° à 5 h du mat' au départ et 30° au ravito des Aillons à midi. Cette année, ce fut dur mais différemment.
N'ayant repris que fin mars suite à mon opération, j'ai vite fait du dénivelé. J'aime ça mais j'ai aussi compris que c'est en montée que je devais limiter la casse, faute de pouvoir acquérir de l'endurance en faisant beaucoup de sorties longues en courant. Et ce sont 10.000 m que j'ai grimpés en avril, dont 5.000 m en une semaine près de Sisteron. Au retour, dans les bosses de la forêt, j'ai vu que ça allait. Cela m'a rassuré. Mais j'avais peur, avant ce GR73 de Denis et Henri. Denis surtout nous avait impressionnés, Christian et moi, lors d'une longue sortie en bike and run avec Dominique. Quelle puissance ! Quel rythme ! Et comme Henri s'entraîne toujours autant, je savais qu'il finirait fort.

Philippe avec Pascal Idenn de Argonne Nature Evasion en-haut du Colombier. Pascal, né lui aussi en 58, est organisateur du Trail du Pays de l'Argonne en Champagne, à Sainte-Ménehould exactement. Vous ne connaissez pas cette ville ? C'est là où Louis XVI en fuite a été reconnu avant d'être arrêté à Varennes. Le trail, ce n'est pas que sportif, c'est aussi culturel. Ce trail en pays d'Argonne a eu lieu dimanche 25 avril. Trois parcours, 12, 24 et 55 km, étaient au menu. Le grand circuit comportait 1200 m+. Ce compagnon de route de Philippe était pressé de savoir ce qu'avait fait son fils Romain le matin sur le Petit Savoyard. En fait, il se classe 33ème sur 332 en 2h37' pour 24 bornes. Pas mal ! Au fait, après le col de Cochette, Pascal a fini tranquillement en courant 88ème en 13h16'. 44 minutes de perdues pour Philippe en marchant !

Une seule tactique s'imposa à moi: partir vite, engranger de l'avance et tenter de tenir jusqu'au bout. Mais Denis n'allait-il pas me refaire le coup des Templiers où il était parti devant sur le long faux-plat du départ ? Non, car à Cruet, la pente est raide dès le début et il n'a pas osé. Je m'échappais donc dès les premières foulées. Et j'ai poussé fort sur les bâtons et les cuisses. Je doublais sans arrêt. A mi-pente de la Savoyarde, j'ai ralenti pour souffler mais j'ai vite remis ça jusqu'en haut. J'ai un peu récupéré en descendant au ravito de La Thuile (km 16). Mais aussitôt après, jusqu'en-haut du la Galopaz, j'ai poursuivi mon effort. 50ème en haut, j'avais doublé une centaine de gars. Ouf ! J'ai regardé la pente que je venais de monter assez vite: pas de Denis. S'il avait été là, j'aurais pris un coup au moral car j'avais bien donné, trop peut-être. J'ai eu hâte ensuite de plonger sur le ravito des Côtes Gueulets (km 30) pour m'arrêter, une minute, avec Danye et Martine. Puis je suis reparti très vite ayant peur de voir débouler Denis. Et j'attendais le coup de fil de Danye qui allait m'annoncer l'écart. Mais rien. Elle a dû oublier. Et la montée des chalets de Buffaz s'est faite moins vite, j'étais un peu secoué physiquement. En-haut, j'appelle Danye. "Denis vient juste de repartir, il est à 48 minutes de toi." !!!

Dernier ravito au Mont Pelat à 17 km de l'arrivée. En arrière-plan à gauche, le Colombier où Philippe était deux heures plus tôt.

En 30 km, c'est beaucoup mais il dû partir très sagement. Je repense alors à l'écart de Sierre-Zinal 2003 où j'avais pris 30 minutes à JP sur 12 bornes et 1500 m+. Dans la descente vers les Aillons, je trottine, un peu, et je marche, beaucoup et tonique. Il reste 40 bornes à faire et je suis déjà en phase de gestion des forces qui restent. Aie ! Aie ! Aie !
Au ravito, je vois nos supportrices, juste une minute, avant d'attaquer les 1200 m+ vers le Colombier. Elles n'arrivaient que tardivement aux Aillons parce qu'elles avaient logiquement attendu Henri qui était passé 1h10' derrière moi aux Côtes Gueulets. Je continue sans traîner me souvenant de 2007 où Henri m'avait repris 50 minutes en 25 bornes. Dans un petit groupe de 4-5 coureurs, je suis monté tranquillement au col de Cochette puis j'ai repris un gars de Champagne, organisateur d'un trail ne Argonne. J'ai fait le Colombier en causant avec lui, cool. Et en revenant au col de Cochette, il est parti (il finira en trottinant 44 minutes devant moi !) car je me suis retrouvé en affaires au téléphone à essayer de remonter le moral de Denis en perdition au pied du col de Cochette et à joindre Danye et Martine pour qu'elles viennent le récupérer.
L'abandon de Denis me facilitait la fin de course mais ôtait tout piment aux vingt derniers kilomètres. Henri était pointé à 1h40 de moi aux Aillons, il ne pouvait pas revenir si je continuais à marcher vite. Dès lors, la fin ne fut qu'une longue rando tonique dans des paysages superbes. Je me forçais à courir parfois, pas souvent. Je prenais plaisir aux ravitos où l'ambiance était toujours bonne. J'ai revu nos filles au col de la Sciaz. J'en profitais pour m'asseoir dans l'herbe une minute. Puis je me lançais dans la dernière montée, fatigante, du Charvet avant la descente interminable sur Montlambert et le final pas si plat et sans fin vers Cruet.
En entrant dans le village, je reconnais le parcours vers l'arrivée et j'accélère un peu pour passer, en vain, sous les 14 heures (14h00'05''). Je retrouve Denis très déçu et en pleine interrogation sur son alimentation en course. Henri arrive peu après (15h24'24''), content de sa course régulière.
Le premier volet de ma folle trilogie de 2010 s'est bien passé. Il reste maintenant, le vrai objectif, la Montagn'hard début juillet puis l'UTMB fin août. Trilogie folle et inconsciente sûrement. Mon premier choix a été évidemment la Montagn'hard que je n'ai pas pu finir en 2009. Puis le Grand Raid 73 chez mes parents s'est logiquement ajouté. Quand Henri, Stéphane puis Denis ont annoncé leur participation à l'UTMB, je ne pouvais pas les laisser seuls, espérant secrètement perdre au tirage au sort. Mais avec Denis dans le groupe, on ne pouvait que gagner...
Maintenant, il me reste six semaines avant la Montagn'hard. Récup' de deux semaines puis deux semaines d'entraînement et deux semaines de repos avant mon objectif de l'année. Après cela repos actif avec randonnée tout l'été pour l'UTMB. Quel été passionnant à vivre !

Philippe

Grand Raid 73: pas de réussite pour Denis...

Le Grand raid 73 ne réussit vraiment pas à Denis. En 2007, il avait terminé avec beaucoup de mal et en 2009 puis 2010, il a dû s'arrêter avant la fin.
Voici ce qu'il nous a dit de l'édition 2010.
"J'ai bien monté toutes les côtes sans m'arrêter. C'est la première fois que ça m'arrive. J'étais bien. Mon but était d'arriver en forme aux Aillons où j'avais arrêté en 2009. Mais dans la descente sur Penon, au 35ème, j'ai senti que je n'avais plus de forces. Je suis allé jusqu'au ravito où je ne savais plus quoi manger. Je n'avais ni faim, ni soif. Je suis reparti et j'ai insisté deux heures en me disant que ça allait revenir. Mais plus loin, au pied du col de Cochette, je ne pouvais plus avancer et j'ai pris un coup sur la tête en sortant des arbres et en envoyant la pente au-dessus de moi. Je me suis arrêté dix minutes.

Au ravitaillement des Aillons, Denis semblait soucieux. Danye l'a confirmé. "Il tournait en rond sans savoir ce qu'il devait manger, sans savoir s'il fallait remplir son camel-bag. Il était fébrile, ça n'allait pas."

Henri est arrivé mais je n'ai pas pu continuer avec lui. J'ai attendu qu'il fasse le tour du Colombier et je l'ai accompagné jusqu'au chalet de Fullie où un médecin m'a pris en charge et redescendu en 4x4. On était 4 à abandonner à cet endroit. Un gars a même dû s'installer sur le plateau extérieur du 4x4. 1h15 à être brinqueballer ainsi n'était pas moins dur que finir le GR73.

Après la course, Denis consultait des livres d'alimentation sportive pour trouver la solution ses soucis en course !

Il va me falloir trouver maintenant ce qui m'a causé cet abandon dans mon alimentation. Car à l'UTMB, je ne vais pas aller loin comme ça."

jeudi 27 mai 2010

Trans Aq': de bonnes nouvelles pour nos coureurs

Voici le message que l'on a pu lire ce mercredi sur le site de la course.
http://www.transaq.fr/home/

J-4
154, pas de forfait aujourd’hui, pourvou qué ça doure !
Météo : orages hier soir, petites pluies régulières ce matin, grand bleu cet après-midi.
Les chemins ? Ceux qui avaient 20cm de sable profond ont 1cm de croute humide et 19cm de sec. Ceux qui avaient 1cm de sable sont OK…Avec les pluies annoncées de demain, ça fera 2 cm. C’est donc « moins pire » qu’hier, youpi !
Les prévisions du week-end (pour le bivouac) n’ont pas trop changé, le vent ne serait plus au nord, mais à l’Ouest et les nuits plus douces, 11 / 12°C (mais humides). Pour les premières étapes, la tendance est à 22 ou 24°c, sans pluie ni canicule, donc. Enfin une bonne nouvelle !
Bivouac : nous l’installons vendredi et samedi matin, nous serons prêts samedi à 14h, comme promis…Premier repas collectif samedi soir, nous serons déjà plus de 100 personnes à table. Vous aurez une première occasion de goûter « notre » petit vin…
N'oubliez pas que vous pourrez, sur internet, suivre minute par minute nos trois coureurs en course lors de la Trans Aq' grâce à un perfectionné système de géolocalisation. Voir articles précédents sur le blog.

Sophie se relance avant le Marathon du Mont Blanc

Sophie va mieux. A cause d'une tendinite au genou, elle avait dû stopper tout entraînement en course à pied pendant des semaines. Heureusement, elle continuait les sorties en VTT et les séances de natation.
Elle recommence doucement à courir et ne souffre plus lors de sorties d'une heure. Elle va revenir faire des côtes avec bâtons en forêt.

Sophie en train de faire des côtes avec bâtons en forêt cet hiver.

Dans deux semaines, elle prend part au trail d'Ecouves de 35 km en espérant que son genou tienne trois semaines avant le marathon du Mont Blanc.
Fin août, elle est inscrite à la CCC.

mercredi 26 mai 2010

Notre blog a 1 an aujourd'hui !

Le blog des Maratouristes a un an aujourd'hui. Plus de 16000 visites, soit presque 44 en moyenne par jour, plus de 450 articles, des centaines de photos, notre blog a pris un joli rythme de croisière. Et on ne va pas tarder à lancer un apéro géant pour fêter ça.

Raid O'Bivwak: le compte-rendu et les photos de Didier et Florence

Florence et Didier, deux Maratouristes passionnés de course d'orientation

Bravo pour vos perf, c'est vrai le grand raid 73 est vraiment une épreuve très difficile.
Beaucoup plus tranquille le raid o'bivwak malgré la douleur au tibia que Florence soigne activement.

Les préparatifs dans le village de La Chapelle en Vercors.
Jeu proposé par Didier:
Où est Florence ? (elle lève les bras)


Nous savions que le week-end serait beau avec risques d'orage en fin de journée sur l'est de la Drôme, je me suis dit il va encore falloir monter la tente en catastrophe. Même pas! Après une chaude journée et 4h de course où j'ai eu peur un instant que nous soyons juste en eau, nous avons pu profiter d'une agréable soirée dans une belle clairière qui est rapidement devenue multicolore de près de 1000 tentes. Nous étions en effet environ 1800 à s'élancer de la Chapelle en Vercors à 12h30 pour un parcours de liaison de 4km avec un peu de D+. Temps limite 1h, le chrono démarrant au pointage du doigt électronique ou à 13h30 pour les retardataires.

La longue file des coureurs au départ

Le hic c'est que sur ces 4km il y avait une portion en single track et qu'un bouchon s'est crée à l'entrée de ce passage créant au final des retardataires malgré eux. Ouf! pour avoir couru au départ on est passé avant le bouchon.

Joli camp de tentes colorées ! (pas de contre-pêterie)

L'enchaînement des balises étant imposé j'ai choisi de ne pas les reporter d'avance mais de progresser au coup par coup. Florence avait sa carte et a pu ainsi reporter également. 4 heures plus tard nous étions donc au bivouac à se dorer la pilule au soleil.

Florence devant le camp de tentes

Mais le soleil, le soir, il se couche et après en montagne la fraicheur tombe et l'humidité monte, bref on a peu et mal dormi surtout vers le matin lorsque la condensation dans la tente s'est transformé en glace nous faisant comprendre que l'on s'était bien éloigné de la température de confort de nos duvets. C'est donc avec un réel soulagement que l'on a accueilli le réveil au cor de chasse à 5h. Après une deuxième journée sous la chaleur on se demande encore si on n'a pas rêvé...
A+
Did
Florence aime cavaler dans les grands espaces

Didier, l'orienteur en pleine recherche dans le Vercors

mardi 25 mai 2010

Trans Aq': l'hécatombe avant le départ, plus que 154 partants ! Mais Didier, Christian et Pascal tiennent bon...

Trois Maratouristes, Pascal, Christian et Didier, vont prendre part, à partir de lundi prochain, à la Trans Aq'. A quelques jours du départ, les forfaits se multiplient parmi les inscrits et de 167, le total de partants a fondu. Il est passé par 160 avant de descendre à 155 puis 154.
De leurs côtés, malgré les petits soucis de sac et de genou de Pascal (voir articles de la semaine dernière), nos Maratouristes tiennent bon. Ils ont raison car cette édition 2010 s'annoncent somptueuse.
Selon l'organisateur, la conjonction de la sécheresse qui rend moins "roulant" le sable, des mouches "plates" qui piquent et de la chaleur augmentant régulièrement, va durcir la course. Pas de souci, nos Maratouristes aiment ça et ils ont l'habitude des solides défis. Surtout Didier et Christian, finishers UTMB.
Le site de la course
Le site de géolocalisation qui vous permettra de suivre les coureurs
ATTENTION: Christian a le dossard 148. Le 147, c'est aussi un Le Meur mais ce n'est pas le nôtre car il se prénomme Emmanuel. Pascal a le dossard 165 et Didier le 154.

Trail des Cerfs: la 100ème course de plus de 42 km pour Stéphane ! Un superbe exploit...

Voici le compte-rendu écrit par Stéphane sur le Trail des cerfs couru la semaine dernière avec Jean-Yves.
On notera qu'il s'agissait là de sa centième course de plus de 42 km. Il compte 65 marathons et 35 courses plus longues qu'un marathon (jusqu'à 166 km) à son compteur. Un authentique exploit réalisé en vingt ans de course à pied ! Bravo Stéphane !


Trail des Cerfs C'est une très jolie course organisée dans la forêt ( 1km de bitume) avec quelques belles côtes, surtout après le 39° km; il faisait froid au départ ( 4° C) puis ça s'est réchauffé progressivement jusqu'à 15° C à midi.

Stéphane et Jean-Yves avant le départ

Nous sommes partis dans les derniers et très lentement car Jean-Yves, qui avait ramassé de gros cailloux la veille dans son terrain toute la journée, était fatigué; il avait les jambes lourdes et voulait que je parte seul. J'ai bien sûr refusé car c'est moi qui lui ai demandé de m'accompagner à cette course. On a donc avancé très lentement pendant une demie-heure environ, puis le moteur étant chaud, on a accéléré et doublé quelques coureurs; au ravito du 16° km, on était "en eau" et on a retiré une couche; mais il y avait un petit vent bien frais qui nous glaçait; heureusement, la course était entièrement dans la forêt et on était bien protégé. On a bien galopé jusque vers le 2° ravito ( 36° ou 39° km) et on a doublé des petits groupes de 5-6 coureurs, trop vite à mon goût; mais comme j'avais laissé passé Jean-Yves devant moi, il était comme aimanté dès qu'il voyait quelqu'un devant. Nous avons pris notre temps au ravito avec des bénévoles très sympas.
A ce moment , on a été repris par des coureurs attardés du 35km; on les doublera plusieurs fois par la suite.

Les deux amis après l'arrivée au soleil

La dernière partie de course était très vallonnée, mais j'avais les cuisses pour les monter en courant, alors que Jean-Yves, d'habitude plus à l'aise que moi dans ce genre d'exercice, avait du mal en marchant. Mais mon euphorie ne dura pas plus de 3-4 km et j'accusais le coup au moment où JY repartait de plus belle; je décidait donc de le laisser partir, sans le prévenir car il ne restait que 4 km; mais, tout comme moi, il avait présumé de ses forces : des crampes survenaient dans une partie roulante, ce qui le faisait pester; mais nous n'étions pas pressés , et nous avons marché 10 bonnes minutes, avant de finir à 12 km/h, sur les 300 derniers mètres seulement de la piste d'athlé.
5H 24" pour 50km et environ 1 000m de D+; 68° sur 120, sans forcer, avec mon binôme.
Un bon ravito , une douche bien chaude, une discussion avec des finishers du GRP ou demi-GRP ( dont un collègue de Mumu avec qui on avait fait un balade de récup à St Lary), puis un bon saucisson au piment avec une bière blanche de Chamonix: voilà, un dimanche bien rempli !
C'était ma 35° course au-delà du marathon; + 65 marathons et voilà comment on atteint les 100 courses en 20 ans de càp ! rendez-vous dans 20 ans...

lundi 24 mai 2010

Trans Aq': Christian dévoile son sac !

A moins d'une semaine du rassemblement pour le départ de la Trans Aq', Christian nous a envoyé, depuis les plages d'Aquitaine, cette photo où il étale le contenu de son sac.

dimanche 23 mai 2010

Raid O'Biwvak: Florence et Didier 51èmes mixtes sur 96 du circuit C

Didier et Florene ont pris part ce week-end au Raid O'Biwvak qui avait lieu à la Chapelle en Vercors dans la montagne drômoise. La course s'est bien passée avec une météo favorable et une nuit un peu fraîche sous la tente (il y avait de la glace sous la tente au petit matin !!!).
Seul petit point négatif, Florence souffre d'une tendinite à la jambe qui l'a obligée à ralentir le deuxième jour.
Le premier jour, ils se classent 49ème en 3h55 pour 15,3 km et 730 m+. Le deuxième jour, ils sont 51ème en 4h45' sur 17,5 km et 500 m+. Au final, Florence et Didier se classent 51ème équipe mixte sur 87 équipes classées et 96 équipes au départ en 8h40'.
Au classement scratch, nos Maratouristes sont 106èmes sur 178 formations classées et 196 au départ. Une belle perf ! On attend avec impatience leurs comptes-rendus !

Grand Raid 73: une épreuve vraiment difficile

Les trois Maratouristes au départ à 5 heures du matin

Tous les coureurs du Grand Raid 73, quel que soit leur niveau, sont d'accord: le GR73 est une course très très difficile. Le pourcentage des pentes à grimper et à descendre, la répétition des côtes, le terrain pas très facile (pierre, feuille, racines, rochers...), tout cela fait de cette épreuve savoyarde une merveilleuse aventure dont on est extrêmement heureux d'être finisher. Cela explique la joie de Henri et Philippe, triple-finishers de ce Grand Raid 73, 2007, 2008 et 2010 pour Henri, 2007, 2009 et 2010 pour Philippe. Denis, déjà finisher en 2007, n'a pas pu doubler sa perf en raison de soucis gastriques qui l'ont laissé sans force en km44 au pied du Colombier.

Henri arrive au ravitaillement des Côtes Gueulets, km30.

3ème OPINEL de finisher pour Philippe

Denis avait encore le sourire au km30

Classement. 1/ Paquier les 73 km (5000 m+) en 9h06'41 ... 111/Philippe (18ème V2 sur 31) 14h00'05 ... 148/ Henri (24ème V2) 15h24'24 sur 180 classés et 244 inscrits (244 partants).

samedi 22 mai 2010

Grand Raid 73: belles courses de Henri et Philippe, Denis malade contraint à l'abandon

Belle journée ce samedi pour le Grand Raid 73.
Philippe met 14h00 et Henri 15h26. Denis a souffert de maux de ventre et a dû abandonner au 44ème kilomètre.

vendredi 21 mai 2010

Garnd Raid 73 et Raid O'Bivwak: 5 Maratouristes en piste ce week-end !

Les premiers à prendre un départ seront Denis, Philippe et Henri. Dès 5 heures samedi matin, ils s'élanceront, pas trop vite quand même, pour le Grand Raid 73, 73 km et 5000 m+. Une jolie promenade dans les Bauges, un massif alpin très agréable aux paysages superbes situés entre Chambéry et Annecy.
Dès 12h30, Didier et Florence les imiteront et prendront le départ du 29ème raid O'Bivwak. Ils auront 4,5 km et 200 m+ à effectuer, non chronométrés, avant de pointer leur carte de départ avant 13h30.

Départ du Raid O'Biwvak 2009

16,3 km et 630 m+ les attendent pour ce samedi après-midi où ils doivent arriver avant 19h30.

Si les coureurs du GR 73 en auront fini samedi soir (à quelle heure ???), Didier et Florence coucheront sur leur tente samedi soir (un bon entraînement pour Didier avant la Trans Aq' même s'il se serrera moins fort contre Pascal et Christian que contre Florence...) avant la seconde étape dimanche matin. Et là, pas de grasse matinée puisque le départ est à 6h30 et le programme propose 17,8 km et 490 m+ à effectuer avant 13h30 ! Tout cela, rappelons-le, en cherchant des balises...

Florence lors du raid O'Biwvak 2009

Florence et Didier sont inscrits, comme en 2009 où ils avaient 75èmes sur 132 équipes classées, sur le circuit C au milieu de 206 équipes. Il est qualifié par les organisateurs de techniquement difficile et il requiert de réelles qualités en orientation. Faisons confiance à Didier sur ce point là. Le parcours fait aux environs de 40 km avec 800 m+ et devrait les occuper entre 5h30 pour les plus rapides et 9 heures pour les plus lents.

Didier sur la carte du circuit C en 2009

L'ensemble des circuits fait que 1800 personnes seront en course à La Chapelle en Vercors ce week-end. L'an dernier le raid avait lieu à Saint-Cirgues-en-Montagne, dans les montagnes ardéchoises et avait enregistré un record de participation avec 2100 inscrits.

Henri, double-finisher du GR 73, ici en 2008

Pour revenir sur le Grand Raid 73, rappelons-nous qu'en 2007, Philippe avait mis 13h44, (110ème) Christian 13h58 (114ème), Henri 14h04 (115ème), Denis 14h44 (124ème sur 143 classés) et JP avait abandonné.

La canicule de 2009 n'a pas emballé Denis, ici au pied de la montée de la Roche du Guet.

En 2008, seul en piste, Henri avait mis sur un terrain glissant 15h51 (152ème sur 162 classés). En 2009, dans la canicule, Philippe avait fini seul en 14h56, (92ème sur 118 classés) Denis, Didier et Henri ayant abandonné.

Philippe en 2009 au sommet du Colombier point culminant de la course

Les pronostics du blog:
a/ Didier et Florence arrivent ensemble au raid O'Biwvak.

b/ pour le Grand Raid 73, Denis est très en forme, impressionnant. mais comment va-t-il grimper ? Philippe revient bien (reprise il y a deux mois après son opération) mais il ne peut suivre Denis en ce moment. Tiendra-t-il la distance ? Henri s'entraîne toujours autant et finira fort. Mais la montagne reste la montagne. Difficile de parier sur l'un des trois !
Donnez vos paris dans les commentaires.

Prochain article sur le blog samedi soir avec des nouvelles du Grand Raid 73 !

jeudi 20 mai 2010

Trans Aq': Pascal va mieux !

Voici le message qu'il nous a fait parvenir pour rassurer ses amis Maratouristes.

Rassurez vous, je serai bien au départ le 31 juin, même si mon genou me fait encore mal, il y a de plus en plus de chance que je finisse le 5 juin au dire de mon Kiné (mais rien de certain encore).
Pour cela voici le lien avec lequel vous pourez suivre l'équipe des MARATOURISTES, dossards n° 148 Le Meur Christian, n° 154 Marie Didier et n° 165 moi même.
http://chrono.geofp.com/transaq2010/.

Si toutefois vous rencontrez des difficultés, deux autres endroits pour avoir des nouvelles: le Blog des Maratouristes ou le sit Trans Aq' 2010 au rayon classement.
Pour rappel voici les heures de départ de chaque étape: 31 mai = 10h, quoi??? on est en vacances, 10h c'est normal, 1 juin = 8h30, 2 juin = 7h30 pour les tortues et 9h pour les lapins pour l'étape la plus longue (56 Km), 3 juin = 21h etape de nuit avec la dune du Pyla, 4 juin = 10h30 et enfin 5 juin = 9h. Vous pouvez bien sur nous encouragez, mais va falloir hurler très fort car on sera loin tout de même, par contre pour les nerveux qui on l'habitude de jeter leur cannette de bière, faite attention vous êtes devant un écran d'ordinateur!!!

Trans Aq': aussi difficile avant que pendant !

Nos trois Maratouristes Pascal, Didier et Christian se sont lancés dans une belle aventure en s'inscrivant à cette Trans Aq'. Mais plus les jours passent et plus ils doivent se dire que ce sera difficile, très difficile même.
Sur le site de la course, l'organisateur annonce qu'il ne reste plus que 160 coureurs en piste à dix jours du départ, sept forfaits ayant été enregistrés.
Puis un autre article parle de la sécheresse qui risque, s'il ne pleut pas d'ici là, de rendre la course plus difficile que d'habitude. Bon courage à tous !
Et à la fin de cet article, vous lirez le message de Pascal qui confirme ces difficultés à cause de soucis de genou et de sac !

http://www.transaq.fr/home/
MESSAGE DE GERARD CAUPENE, ORGANISATEUR
160 Si vous consultez la page « les inscrits », vous constaterez que s’il y a bien 167 dossards, vous n’êtes plus que160 à ce jour (16 Mai). Nous en sommes à 7 forfaits depuis la publication des dossards, le 15 avril. Prenez-soins de vous, je le répète, pour être à l’arrivée, il faut déjà être au départ !
Sécheresse La côte Aquitaine n’échappe pas à une importante sécheresse actuellement. Les pluies de la semaine passée n’ont pas été importantes ici, très localisées et trop peu en bord de mer. En 6 années de Trans Aq’, je n’avais jamais vu le parcours aussi sec et donc avec un sable aussi profond. Siko***** et moi-même avons constaté lors des stages que nous perdons jusqu’à 20 minutes sur 30 km suivant que le parcours a reçu d’abondantes pluies ou non dans les jours qui précèdent. Très peu de pluies sont annoncées cette semaine (seulement demain lundi, dans les Landes, peut-être…) Il faut donc espérer qu’il pleuvra la dernière semaine, sinon vous allez rencontrer des conditions plus difficiles que d’habitude. Priez, dansez pour la pluie !

Voici le message reçu de Pascal juste avant de publier cet article. Cela confirme la difficulté à se présenter au départ de la Trans Aq'.
"Si le beau temps revient, le moral, lui, se fait la belle. J'ai l'impression de faire un remake de 20 ans en arrière !! J'avais eu de gros problèmes de santé avant de partir au Maroc pour une course en moto sur 11 jours et la veille du départ le toubib par désespoir m'avais filé un traitement de 15 jours à prendre en 24 h, cela avait plutôt bien marché car je finissais 3ème, 11 jours plus tard!!! Cette année je suis dans une position du même genre, une grosse douleur au genou gauche qui m'empêche de courir, je fais de la piscine et du kiné, mais je serai au départ le 31 mai, moins sur d'être à l'arrivée le 5 juin. Ce qui n'était pas sûr hier soir encore, car en plus du problème physique, je n'avais plus de sac à dos depuis le début mai, je l'avais renvoyé chez Raidlight car une bretelle se déchirait et comme je n'avais pas de nouvelle depuis 15 jours je les ai appelés lundi matin, et à ma grande surprise ils n'avaient aucun sac en SAV!!!! Mais hier soir avant d'ouvrir le gaz, de prendre une boite complète de médoc avec une bouteille de bourbon, le tout sur un tabouret avec une corde autour du coup, j'ai reçu un coup de fil de Raidlight, qui avait en fait jeté mon sac pour m'en envoyer un neuf, que je dois recevoir jeudi. Bref les modifs que j'avais apportées au sac sont à refaire, si j'ai le temps, mais comme je ne suis plus vraiment sûr de pouvoir tenir plus de deux jour, cela ira bien comme ça. A bientôt Pascal

Et dire que Pascal était en grande forme jusqu'à début mai...

mercredi 19 mai 2010

Raid du Morbihan: David et Gaétan inscrits !

C'est officiel, David et Gaétan sont inscrits sur le Grand Raid 56 de 177 km ! Pour Gaétan , c'était fait depuis plusieurs semaines. Pour David c'est très récent puisqu'il a signé sa licence au Deux AC athlétisme le 18 mai, hier !
Les voilà donc en piste pour une superbe aventure prévue dans 37 jours.
Le départ sera donné à Vannes vendredi 25 juin à 19 heures. Le but est d'arriver à ... Vannes en moins de 42 heures, soit avant dimanche à 13 heures.
Aux environs du milieu de la course, les coureurs devront monter dans des bateaux qui leur feront traverser l'entrée du golfe du Morbihan entre Port navalo et Loc Mariaquer. En cas de mauvaise conditions de navigations les organisateurs ne feront pas traverser les 700 coureurs, ce qui serait dangereux, mais leur feront faire demi-tour pour revenir à Vannes et boucler tout de même 177 km. Cela ne réjouit pas David qui n'imagine pas ne pas passer en courant devant sa maison de Loc Mariaquer.

Le parcours de la course
http://www.raid-golfe-morbihan.org/parcours-courses-a-pied-bretagne.php?Page_origine=parcours_raid#Cartes

La Chaingy no limit ! Une épreuve conseillée par Didier

Un peu de trail, un peu de course nature, un peu de raid avec quelques obstacles naturels ou de fabrication maison, voilà le principe des deux parcours de 5 et 15 km offerts aux participants à la Chaingy No Limit.
Courir, ramper, escalader, franchir, tels sont les maîtres-mots de ces épreuves organisées près de Blois dimanche 30 mai.

http://chaingysportnature.free.fr/

mardi 18 mai 2010

Merrell Oxygen Challenge: une belle course hivernale par étapes !

Le classement du Merrell Oxygen Challenge séries Trail a enfin été publié. Didier est finalement classé 133ème sur 151 classés.

Belle pente pour ce prologue ascensionnel !

Didier a 53 points, tous obtenus lors du trail de 41 km du samedi. Ses deux autres épreuves, le prologue ascensionnel jeudi et l'enduro taking vendredi ne lui ayant rapporté zéro point. C'est une bizarrerie, voire une injustice, à réparer en 2011.

Florence dans le trail de 41 km.

Il faut que les organisateurs réfléchissent à une autre forme d'attribution des points. Que ceux qui ont participé marquent quand même des points même si leur perf ne les situe pas parmi les premiers.

Joli paysage pour un trail hivernal ... en mai

Autre chose à changer. Il faudrait que le classement ne concerne que ceux qui ont fait les trois épreuves. Devant Didier, qui a fait les trois épreuves du programme des séries, se trouvent des gens n'ayant fait que deux épreuves. Pas normal ! Mais c'était le règlement 2010 prévu au départ, acceptons son verdict !

Le raid des Trolls en Norvège ? La répétition pour un UTMB hivernal ? Pas du tout, un trail printanier dans le Cantal à la mi-mai !!!

Pas facile de traverser le torrent près de la cascade ! Les organisateurs ne les ont pas épargnés.

Didier en plein effort dans le prologue ascensionnel

Hors-course, la vite le dimanche chez eux ! Maison, maison ...

lundi 17 mai 2010

Grand Raid 73 samedi prochain: le beau temps annoncé !

Dans 5 jours, trois Maratouristes seront en train de courir (marcher ?!) sur le parcours du Grand Raid 73 en Savoie. Contrairement aux week-ends précédents, la météo lue sur le site METEOCIEL s'annonce agréable, pas encore très chaude mais sympa.
Que Denis se rassure, lui qui n'avait pas aimé la chaleur (30° aux Aillons au ravito de midi !) de 2009 ne devrait pas en souffrir cette année. Cette température clémente devrait mettre nos Maratouristes aux alentours des 14 heures, voire en dessous en cas de bagarre. Ce sera de toutes façons une belle dure lutte !

http://www.meteociel.fr/previsions/9200/dreux.htm

Résultats du 5ème Trail des Cerfs: Stéphane et Jean-Yves 68èmes sur 120 !

Stéphane et Jean-Yves se sont classés 68èmes en 5h24'47 sur 120 classés des 50 km du 5ème Trail des Cerfs à La Queue-lez-Yvelines en forêt de Rambouillet.
Le vainqueur met 3h58 et le dernier 6h39'.
Plus d'infos prochainement avec le compte-rendu détaillé de Stéphane.
Dans cette course de 50 km, notre ami Ultrafondu Xavier Servel finit 110ème en 6h26'22.
Dans l'épreuve des 35 km, Christophe sanson (Rando Runnuing, 4ème du Maratrail de 27 km) finit 7ème en 2h41'51 devant Rémy Mercier (Rando Running, 7ème du Maratrail) 16ème en 2h47'25. Le 48ème de la course (sur 212 classés) est l'ancien Maratouriste Joël Prunier (3h13'23) qui semble avoir récupéré de son trail des Citadelles en Ariège où il avait déjà fait une très belle course.

http://www.aesn78.org/ext/http://www.aesn78.org/article-resultats-trail-des-cerfs-2010-50556722.html

dimanche 16 mai 2010

Merrell Oxygen challenge 2010: une réussite... VIVEMENT 2011 !

A l’année prochaine !

Le rendez-vous est déjà pris avec la Station du Lioran pour l’édition 2011, qui se déroulera du 2 au 5 juin, toujours sur le week-
end prolongé de l’Ascension. Ne doutons pas qu’il y aura de nouveau du sport !

Pascal avait pris part en 2009 à la première édition de cette épreuve sur 4 jours. Enduro et trail en VTT, trail à pied, il avait été emballé.
Didier et Florence sont allés tester cette année le Merrell Oxygen challenge avec prologue ascensionnel, enduro et trail. Ils sont ravis.
Vivement 2011 qu'un groupe plus fourni de Maratouristes participent à ces quatre jours de fête. VTT, course d'orientation et trail, il y en a pour tous les goûts, pour tous nos goûts.

Voici le message lu ce dimanche sur le site de la course
http://www.oxygenchallenge.com/
Chiffres clés du Merrell Oxygen Challenge 2010

• 4233 inscriptions sur les 4 jours d’événement
• Progression de 40% vs. 2009
• 2 000 inscriptions Trail, 1 900 inscriptions VTT, 300 inscriptions Course d’Orientation
• 450 km de parcours
• 500 bénévoles
• 50 journalistes accrédités
• Production et diffusion TV en France, Australie, USA, Chine, Norvège…
• 2 millions d’€ de retombées économiques pour le Cantal
• Plan média de 1,6 million d’€ pour 28 millions de contacts (hors retombées médiatiques)

Trail des Cerfs: Stéphane sur 50 km ce matin

Stéphane et son ami Jean-Yves seront ce dimanche matin au départ des 50 km du trail des Cerfs. Le départ est à La Queue-lez-Yvelines et le parcours essentiellement en forêt de Rambouillet.
Parmi les coureurs qui seront au départ des 50 km ou des 35 km, quelques amis des Maratouristes. Xavier Servel a couru un Raid 28 dans une équipe de Maratouristes, il est le responsable du collectage des résultats pour Ultrafondus, Roger Savart est un des rares coureurs du département, avec Stéphane et Maurice Chesnais, à être plusieurs fois finishers de l'UTMB, il fait partie de l'ASR TRail 78 de Rémy Mercier. Comme Christophe Sanson de RANDO RUNNING qui a fini parmi les premiers de notre Maratrail de 27 km. Rémy Mercier, notre ami-partenaire gérant de RANDO RUNNING à Guyancourt, sera aussi au départ.
Certains seront sur 35 et d'autres sur 50 km. Une autre épreuve de 20 bornes est au programme.

samedi 15 mai 2010

Merrell Oxygen challenge: belle course de Didier et Florence sur le trail de 41 km !

Il ne faisait pas vraiment chaud ce matin au Lioran. A tel point que les organisateurs ont reculé le départ d'un quart d'heure pour permettre à ceux qui étaient en short d'aller mettre un collant long. Interdit de partir en short, sécurité oblige !
Puis la journée s'est passée, très nuageuse, avec quelques timides apparitions du soleil, et ce n'est qu'en fin de course que Didier et Florence ont été ennuyés par du grésil. Brrr ! Il ne faisait pas un temps à mettre un trailer dehors dans le Cantal ce samedi.
Cela n'a finalement pas gêné nos Maratouristes qui mettent 7h00'33'' pour boucler ensemble le parcours de 41 km et 1800 m+. Cela donne une idée à Florence de ce qu'elle peut faire dans six semaines au marathon du Mont Blanc qui sera un peu plus long (42 km) et plus pentu (2500 m+). Samedi soir, ni Didier, ni Florence n'avaient mal aux jambes après la répétition des efforts. Ils doivent bien en forme.
La cheville de Didier doit aller mieux puisque les commentaires officiels n'en font pas état. Tant mieux à une semaine de l'O'Bivwak et à deux semaines de la Trans Aq' !
Chez les féminines du trail de 41 km, Florence est 26ème sur 43 classées et 47 partantes. Elle se classe 11ème sur 21 classées de la catégorie C (plus de 45 ans).
Didier est 255ème sur 299 classés et 315 partants (70ème sur 93 classés de la catégorie C).
S'il fait beau dimanche, et ce n'est pas gagné, Didier et Florence feront l'ascension du Puy Mary. Sinon retour à Muzy.

Merrell Oxygen Challenge: place ce matin au trail de 41 km pour Didier et Florence

Didier a gagné des place au classement général des Merrell Oxygen séries après l'enduro taking de vendredi. Il est, avant le trail de ce samedi, 143ème sur 158 classés et 180 inscrits. Il était 153ème hier après le prologue ascensionnel.
Au classement du seul enduro trail taking, Didier est 207ème sur 269 masculins avec un chrono total de 16'47 pour les 4 spéciales du programme.
Florence n'apparaît pas dans les classements. Se serait-elle perdue dans les neiges et le brouillard ? Didier nous l'aurait signalé... Ce doit être un oubli informatique.
Voici le message-résumé lu sur le site de l'organisation.
http://www.oxygenchallenge.com/
Trail : Meudec et Chaigneau au coude à coude.
Au menu des trailers en ce vendredi, un Enduro Trail Traking de 19 km, disputé dans un paysage inédit : les concurrents ont pu découvrir un beau manteau neigeux légèrement épaissi par une couche tombée en début de nuit, ainsi qu’un brouillard à couper au couteau à certains endroits. Cette course au format innovant proposait 4 sections chronométrées de 700 à 900 mètres chacune, des spéciales courtes et nerveuses où chaque concurrent a du réaliser le meilleur temps possible. Les profilsde ces spéciales étaient variés : profil ascendant sur chemin large pour la première, chemin étroit du Puy Griou au Col de Rombière sur la deuxième, descente technique et périlleuse pour la troisième et enfin spéciale en sous-bois avec arrivée au coeur de la station du Lioran. Entre chaque section chronométrée, les concurrents se sont regroupés par petits groupes d’affinités, l’occasion pour eux de récupérer et d’échanger sur la forme du jour.
Au temps cumulé sur les 4 spéciales, c’est Yoan Meudec qui l’emporte devant Sébastien Chaigneau et Sylvain Camus. Le Clermontois confirme donc son statut de leader des Merrell Oxygen Series, avant la dernière étape de demain, mais demeure talonné par Sébastien Chaigneau. Chez les filles, Maud Giraud l’emporte devant Stéphanie Mauzat et Caroline Freslon–Bette et conserve la veste de leader du classement général.
Ce samedi, trail de 41 km (parcours de repli) à 9 heures pour nos deux Maratouristes Didier et Florence.

Grand Raid 73 dans une semaine: quelle météo aurons-nous ?

Il fait frais, voire froid actuellement sur la Savoie. La neige est aux abords de 2000 m, donc quelques névés persistent sur la Galopaz et surtout le Colombier.
Heureusement, la météo annonce un gain d'une dizaine de degrés d'ici à samedi prochain. Le week-end sera peut-être humide mais ... avec de l'eau tiède voire chaude. Ouf !

vendredi 14 mai 2010

Merrell Oxygen Challenge: des conditions hivernales ce vendredi

"Florence n'avait pas pu participer au trail hivernal du Sancy en janvier après le Raid 28. Elle était contente qu'ils l'aient déplacé en mai." C'est ainsi que Didier résume les conditions qu'ils ont connues ce vendredi lors de l'enduro trail taking du Merrell Oxygen Challenge.
"Il a neigé cette nuit et les sapins étaient tout blanc. Il y avait de la neige tout autour du parcours. On a même couru dans de la neige fraîche." De plus, le brouillard gênait la vue et Florence et Didier n'ont pas vraiment pu apprécier les paysages proposés.
Sur un parcours de repli de 19 km, nos deux Maratouristes ont tout de même eu leurs cinq spéciales au milieu des liaisons non chronométrées.
En début de soirée, ils ne connaissaient pas encore leurs classements.
On notera qu'après le prologue ascensionnel d'hier, Didier se classait 153ème sur 156 inscrits aux Merrell Oxygen Series (prologue ascensionnel + enduro trail taking + trail 45 km ou 70 km).
Demain samedi, place au trail de 45 km pour Florence et Didier. On a du mal à croire que Florence ne prépare "que" le marathon du Mont Blanc. C'est une vraie "prépa CCC" qu'elle s'est programmée ...

http://www.oxygenchallenge.com/

Merrell Oxygen: enduro trail taking de 19 km pour Florence et Didier aujourd'hui

La neige a obligé les organisateurs des Merrell Oxygen séries à modifier le parcours de leurs épreuves. Ce vendredi, il n'y aura que (!) 19 km au lieu des 24 prévus.
Voici le réglement de l'épreuve prévue ce vendredi. Initialement, les coureurs montaient au départ, le sommet du Plomb du Cantal, en téléphérique. Mais à cause de la météo, ils partiront de la station.
http://www.oxygenchallenge.com/2010/fr/trailRunning.htm

Distance totale : 24 km avec 5 spéciales chronométrées
D+ cumulée : 1350 m
D- cumulée : 1920 m
Durée maximum autorisée : 6 heures 30Le Merrell Oxygen Challenge vous propose, pour la 2ème année consécutive, le format innovant et ludique de l’Enduro Trail Traking : un départ du sommet du Plomb du Cantal et un parcours de 24 km comprenant 4 à 5 spéciales chronométrées, reliées entre elles par des liaisons non-chronométrées (correspondant à un mode "randonnée active" pour un coureur habitué au trail). Le but du jeu : réaliser le meilleur temps cumulé sur l’ensemble des spéciales, échanger avec les autres participants et profiter des paysages sur les portions non-chronométrées. Chaque spéciale sera courte et dynamique (distances variant de 250 à 1500 m), avec des
profils variés permettant de valoriser des aptitudes différentes. Les coureurs les plus complets tireront leur épingle du jeu.
Départ en individuel à partir de 7h30 (des horaires de convocation précis seront envoyés aux coureurs)

jeudi 13 mai 2010

Merrell Oxygen: le résultat de Didier dans le prologue ascensionnel !

Il faisait froid. Quelques névés recouvraient les abords de la piste noire du Lioran (Cantal) sur laquelle le parcours du prologue ascensionnel avait été tracé.
4'30'' pour grimper le plus haut possible sur une piste raide, voire très raide qui débutait, et ce n'était pas la moindre difficulté, par 200 m de plat. Tel était le défi qui fut relevé par 213 hommes et une qurantaine de féminines.
Didier a grimpé 79 m et il se classe 205ème masculin. "Mais au moins vingt féminines sont derrière moi..." Le GPS de Didier affichait 520 m de course pour ces 79 m+.
Le vainqueur, Yoann Meudec, membre de l'équipe de France de cross qui affiche une perf de 30' au 10.000 m, a grimpé 138 m.
Chaque coureur partait avec un ntimer qui sonnait au bout de 4'30". Des bénévoles tout au long de la piste notaient les numéros de dossards et l'altitude atteinte au moment de la sonnerie.
Cette montée se faisait dans l'herbe humide mais pas trop glissante sauf sur certains passages boueux. C'est en trottinant presque tout du long que Didier a grimpé. "Je ne marche pas assez vite".
Demain place au trail enduro. Au programme initialement prévu, 25 km comprenant cinq spéciales chronométrées de 250 m à 1500 m, et des liaisons libres. La neige est attendue demain vendredi sur les sommets cantaliens et le parcours sera réduit à 20 km. La course est elle-même retardée d'une heure.
Didier devait partir à 8h25 et Florence à 8h45. Ils partiront à 9h25 vet 9h45. Ils s'attendront entre les spéciales où chacun ira à sa vitesse.
Lu sur le site de la course
http://www.oxygenchallenge.com/
Prologue Trail (Course Ascensionnelle) : un plateau royal, et des surprises !
Les trailers se sont élancés tour à tour pour un effort intense de 4 minutes 30, le but étant de monter le plus haut possible dans une pente abrupte, avec des pointes à 30% d’inclinaison.
Quelques coureurs avertis ont même, pour l’occasion, opté pour les pointes d’athlétisme ou les chaussures à picots, afin d’optimiser leur accroche sur le terrain. Croisant quelques névés, les athlètes poussaient loin leur effort, le palpitant atteignant des sommets, la plupart d’entre eux étant en hyper-ventilation au terme des 4’30. Arc-boutés vers le sol pour absorber le dénivelé, poussant sur les cuisses ou les bâtons, chacun cherchait à grappiller le moindre mètre.
A ce jeu-là, le jeune Corentin Tanné a étonné son monde en établissant une marque référence à 138m, très tôt dans la journée.
Habitué à disputer des courses de phares avec montées d’escalier, le Breton a été parfaitement à son aise sur ce tracé et a déjoué les pronostics. Seul le poids plume Yoann Meudec est parvenu, en fin de journée, à venir chercher Corentin Tanné, terminant ex-aequo à 138m. A la 3e place, un autre Breton, Erik Clavery, avec 137m, devance Sébastien Chaigneau (136m) vainqueur 2009 et Sylvain Camus (135m).
Chez les filles, Maud Giraud termine largement en tête avec 114m, devant Cathy Dubois (105m), Audrey Ehanno et Anna Louis (100m toutes les deux).

Merrell Oxygen: Didier en lice dès cet après-midi !

C'est cet après-midi, à 14h40 exactement, que Didier prendra le départ de sa première épreuve des Merrell Oxygen. Il s'agit d'un contre-la-montre en côte.
Chaque coureur a un GPS de l'organisation. Il part phttp://www.oxygenchallenge.com/our une bosse bien raide de 20% de moyenne. Le but est d'aller le plus haut possible en 4'30''. le GPS est le témoin de l'ascension.
Participer à cette épreuve le jeudi de l'Ascension, cela ressemble bien à notre Didier.


Photo du contre-la-montre 2009 (Photo : Thierry Marsilhac)
http://www.oxygenchallenge.com/

Consigne sur le site: "Difficile de faire plus simple : vous vous présentez sur la ligne de départ, au centre de la Prairie des Sagnes, équipé d’un GPS prêté par notre partenaire Garmin, et vous avez 4 minutes et 30 secondes pour monter le plus haut possible, droit dans une pente à plus de 20% de moyenne. Seul face à vous-même, en courant (si vous pouvez) ou en marchant. Attention à ne pas partir trop vite, 4 minutes 30 c'est très long quand on est à fond..."

mercredi 12 mai 2010

La Montagn'hard: naissance d'une petite soeur de 56 km !

L'annonce officielle vient de paraître sur le site de la course, mais également sur le site des Ultrafondus et de l'UTMB. Une nouvelle épreuve a été créée par Olivier 91 et son équipe de Saint-Nicolas-de-Véroce.
Il existait déjà la Montagn'hard de 120 km et 10.000 m+ sur laquelle Philippe va prendre cette année sa revanche sur 2009, et la Moins hard de 37 km et 3700 m+.
La nouvelle course, la Montagn'hard 56, fera ... 56 km et aura quand même 5.000 m+. Ce ne sera pas une promenade de santé mais une belle approche de la Montagn'hard en empruntant ses 52 premiers kilomètres !
Départ à 3 heures du matin le 3 juillet en même temps que la Montagn'hard puis bifurcation dans la montée du Mont Joly pour rejoindre l'arrivée à Saint-Nicolas-de-Véroce. Temps limite de 19 heures !

L'affiche 2010, avant la création de la course 50 km.

mardi 11 mai 2010

GR 34 en Bretagne: Didier et Florence sont allés préparer une de nos prochaines sorties OFF !

Pour préparer leurs prochaines sorties dans le Massif Central (Merrell Oxygen), le Vercors drômois (O'bivwak) et le Sud-ouest (Trans Aq'), Didier et Florence viennent de passer une semaine à marcher sur le GR34 qui longe la côte bretonne. 130 km en six jours, c'est un bon début.
Dès ce jeudi, ils seront au Loran dans le cantal pour participer à la Merrell Oxygen. Didier prend part au contre-la-montre en côte jeudi après-midi.


Voici le message envoyé par Didier.
" Rentrées samedi soir, les valises devront être révisées et rechargées pour mercredi soir. Je suis convoqué jeudi à 14h40 pour le prologue en côte (les cadors Lorblanchet, Delebarre, Laval et autres Chaigneau s'élançant à 15h50, sauf à me reprendre 1h10 en 4'30'' ils ne me reverront pas Ah Ah!). Je ne sais pas si les résultats seront sur le site, mais nous vous tiendrons au courant.
J'ai lu quelque part (sur Endurance) que le département des cotes d'armor est celui qui compte en France le plus d'organisations de courses natures ! Avec en tête de gondole le GR34, ça ne m'étonne pas. C'est somptueux et encore, il paraît que c'est encore plus beau après. Quel beau terrain de jeu pour une sortie Off... De St Brieuc à Lézardrieux avec le tour de l'ïle de Bréhat, nous avons parcouru environ 130km en 6 étapes. Restent à découvrir plus de 1500km, à ce rythme là on finira la Bretagne Sud avec un déambulateur...

Did

lundi 10 mai 2010

J.O. d'hiver 2018: les Maratouristes soutiennent la candidature d'Annecy !

C'est le 6 juillet 2011 que sera désignée la ville qui accueillera les J.O. d'hiver 2018. Face à Annecy, deux sérieux candidats, Munich (Allemagne) et Pyeongchang (Corée du Sud).


Le passage suivant a été copié sur le site officiel
http://www.annecy2018.com/fr/
Chamonix, Megève, Morzine / Avoriaz, Saint-Gervais, Les Houches, Flaine, La Clusaz, Le Grand-Bornand, La Plagne...


Des noms qui incarnent les sports d’hiver par excellence. Mais si ces sites de renommées mondiales, à l’enneigement assuré, sont proposés pour accueillir les épreuves olympiques, c’est avant tout pour le haut niveau de performance qu’ils garantissent aux athlètes.

Pour les épreuves de neige, les sites proposés profitent d'une hauteur moyenne de neige de 80 cm en février, soit la période proposée pour organiser les Jeux.


Les spécialistes Maratouristes de cette région auront noté que deux départements sont concernés par cette candidature, la Haute-Savoie principalement et la Savoie (avec la station de La Plagne).